Catégories
Comité scientifique Le Perche au Moyen-Age Manifestations

Vendredi 19 avril, 20h30, Saint-Martin-du-Vieux-Bellême : conférence de Thomas Roche sur “le rouleau cartulaire de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême et les origines du prieuré”

Le rouleau cartulaire de
Saint-Martin-du-Vieux-Bellême et les origines du Prieuré

Une conférence de Thomas ROCHE

Conservateur en chef du patrimoine aux Archives nationales

Vendredi 19 avril 2024, 20h30, Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

Le projet Rotulus, dirigé à l’université de Nancy par Jean-Baptiste Renault, a permis de recenser l’ensemble des cartulaires (recueils de chartes) dressés sous forme de rouleau, conservés aujourd’hui en France ; une édition des plus anciens d’entre eux sera prochainement publiée.

Une conférence à Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

La conférence portera sur un exemple de ces cartulaires-rouleaux, le plus ancien des rouleaux composés au prieuré du Vieux-Bellême, dans la seconde moitié du XIIIe siècle.

Après avoir rappelé les définitions du cartulaire et du rouleau et évoqué les autres rouleaux concernant des abbayes ou prieurés de l’Orne, le conférencier reviendra sur l’histoire du prieuré, issu des dons successifs de l’église Saint-Martin du Vieux-Bellême et de la collégiale Saint-Léonard de Bellême à l’abbaye tourangelle de Marmoutier, et ses sources. Il présentera ensuite le cartulaire-rouleau, dont il a préparé l’édition critique, en expliquant comment l’historien procède dans son enquête. Il soulignera notamment l’intérêt d’une approche du rouleau dans sa matérialité. Des pistes de recherche ouvertes par cette publication prochaine seront enfin esquissées.

Le fac similé grande nature d’un des rouleaux du prieuré de Saint-Martin, de 5 m de long, sera présenté et pourra être manipulé.

Rouleau Cartulaire (Archives départementales de l'Orne)
Rouleau Cartulaire (Archives départementales de l'Orne)
Aff - Conf Rouleau Cartulaire, 19 avril 2024, Saint-Martin-du-Vieux-Bellême

Thomas ROCHE

Conservateur en chef du patrimoine et docteur en histoire, Thomas Roche a été directeur des Archives départementales de la Nièvre et de l’Eure et est désormais en poste aux Archives nationales. Ses recherches personnelles portent sur l’histoire de la Normandie et de l’Angleterre au Moyen Âge, et particulièrement sur l’étude des chartes et des archives monastiques. Il est également chargé d’enseignement en histoire du droit et des institutions à l’université de Rouen. Dans le cadre du projet Rotulus, il a participé au recensement des cartulaires-rouleaux concernant la Normandie et à leur édition.

Pratique :

# Vendredi 19 avril 2024, 20h30
# Conférence
# Entrée libre et gratuite
# Salle communale de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême, Mairie.

Pour aller plus loin...

2024-02-09, affiche Rotulus, exposition Archives départementales de l'Orne

Mercredi 10 avril, 14h00, Alençon : Visite commentée de l’exposition “Rotulus” aux Archives départementales de l’Orne

Projet interdisciplinaire porté par l’université de Lorraine entre 2019 et 2022, financé par l’Agence nationale de la recherche, Rotulus a lancé des dizaines de chercheurs à la recherche des rouleaux médiévaux – ou rotuli – conservés dans les collections patrimoniales. Les Archives de l’Orne en recèlent quelques-uns…

Au côté de l’exposition sur panneaux réalisée par l’équipe de recherche à l’issue de son programme d’étude, les Archives départementales vous invitent à découvrir leurs rouleaux de parchemin originaux et de nombreux documents médiévaux. Ces documents sont pour la plupart issus des archives des abbayes ornaises, notamment de Saint-Martin-du-Vieux-Bellême.

Lire la suite »

Page créée le 7 avril 2024.

Catégories
Manifestations

Mardi 15 aout 2023, La Ferté-Vidame : Le cheval percheron en fête

Mardi 15 aout 2023, La Ferté-Vidame :
Le cheval percheron en fête

Après le succès de la 1ère édition à Thiron-Gardais (4.500 personnes présentes), La Ferté-Vidame va accueillir le 15 août prochain la manifestation Le cheval percheron en fête organisée par Cheval Percheron Association. Cette deuxième édition dans le département d’Eure-et-Loir aura comme fil conducteur les Percherons de la Garde Républicaines.

Les Amis du Perche d’Eure-et-Loir seront présents, et auront à coeur de vous accueillir sur leur stand.

2023-08-15, cheval percheron en fête, la Ferté-Vidame (programme)

Lien Facebook “Cheval Percheron Association

2023-08-15, cheval percheron en fête, la Ferté-Vidame

Soutien des Amis du Perche d'Eure-et-Loir

Pour la deuxième année consécutive, les Amis du Perche d’Eure-et-Loir apportent leur soutien financier à Cheval Percheron Association pour l’organisation de cette grande journée annuelle Cheval percheron en fête.

Les bénévoles présents ont présenté les activités de l’association et les ouvrages publiés par la Fédération des Amis du Perche : n’hésitez pas à les rejoindre !

Michèle Sortais, secrétaire général des Amis du Perche d'Eure-et-Loir, à la Fête du cheval Percheron (mercredi 15 août 2023, La Ferté-Vidame)

Les échos...

Les Amis du Perche ont publié...

# sur la Ferté-Vidame :

# sur le cheval percheron :

Page créée le 25 juillet 2023, mise à jour le 16 août.

Catégories
Comité environnement Pays du Perche

Autour de la faune du Perche (Hors-série n°14 de Pays du Perche), l’éditorial d’Emmanuel Berck

Autour de la faune du Perche

hors-série n°14 de Pays du Perche

L'éditorial d'Emmanuel Berck

Les animaux, thermomètre de la biodiversité du Perche

Bienvenue dans ce nouveau hors-série de Pays du Perche qui vous embarque dans une promenade autour de la faune percheronne.

Un nouveau numéro que nous avons voulu empreint de la diversité avec laquelle notre revue s’efforce traditionnellement de traiter ses sujets. Loin de nous l’idée de vous présenter un catalogue exhaustif des animaux – sauvages ou domestiques – du Perche… Mais, comme toujours dans nos pages, nous avons tenu à développer plusieurs angles, en piochant dans plusieurs disciplines : de l’histoire à l’anthropologie et à la philosophie, de l’agriculture à l’art, de l’environnement à l’héraldique. Et ceci afin de refléter la richesse et la diversité de notre territoire, tout en soulignant sa spécificité.

Au-delà des animaux eux-mêmes, nous nous sommes efforcés de tirer le portrait de passionnés qui œuvrent soit à leur protection et préservation, soit à leur bien-être : des éleveurs, des vétérinaires, des dresseurs, des artisans qui, du cheval percheron à l’abeille noire du Perche, contribuent directement à forger l’identité du territoire. Sans oublier le regard des artistes, une espèce endémique ou exogène, sans qui le Perche ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui !

La biodiversité est l’une des principales caractéristiques du Perche. Le territoire abrite, par exemple, 213 espèces d’oiseaux, dont 43 considérées comme vulnérables. Sans oublier les batraciens, les reptiles, les mammifères… Protéger cette biodiversité est devenu une évidence pour de nombreux citoyens qui, souvent bénévolement, œuvrent au quotidien pour sensibiliser la population aux enjeux les plus essentiels aujourd’hui, tout en dressant des inventaires permettant d’initier des actions de protection. Ce hors-série met en relief leur dévouement et leur passion.

Ce qui nous donne également l’occasion de saluer les bénévoles des Amis du Perche, sans qui non plus, notre revue ne serait pas ce qu’elle est. Au four et au moulin, de la mise sous pli à la distribution et à l’animation d’événements culturels, ils forment un maillon essentiel mais souvent invisible du succès de notre revue. Nous les remercions chaleureusement.

Au moment de boucler ce hors-série, nous avons eu la stupeur et la tristesse d’apprendre le décès de Marie-France Kayser-Milleliri qui fut, pendant trois ans, la rédactrice en chef de Pays du Perche. Elle aura marqué l’histoire de notre revue en perpétuant, malgré une période difficile, sa tradition de qualité. Nous lui rendons hommage dans la page suivante. Ce hors-série lui est dédié.

Nous vous souhaitons un très bel été auprès des animaux du Perche.

Emmanuel BERCK
Rédacteur en chef de Pays du Perche
Revue Pays du Perche

Les échos...

Page créée le 21 juillet 2023, mise à jour le 8 août.

Catégories
Comité scientifique

La sorcellerie dans le Perche, par Alain Morin

La sorcellerie dans le Perche

Le nouveau livre d'Alain Morin

Précommandez dès maintenant, pour le recevoir après le 1er août 2023.

La sorcellerie est à l’ethnologie du Perche ce que les manoirs sont à son architecture. De tout temps, elle n’a cessé d’alimenter les pages d’histoire de la région, comme partout ailleurs, mais peu de spécialistes se sont penchés dans notre ancienne province sur la question. Par peur ou par manque d’intérêt ou encore par ignorance.

Pourtant deux écrivains ont traité de ce sujet.

Jean-Baptiste Thiers, curé de Champrond-en-Gâtine de 1666 à 1691, qui a publié en 1679 un Traité des superstitions, et André-Saturnin Morin, sous-préfet de Nogent-le-Rotrou en 1848, qui a édité Le prêtre et le sorcier en 1872. « C’est une bien triste histoire que celle de la sorcellerie. Cette affreuse extravagance a égaré les esprits, a fait couler bien des larmes et bien du sang, a été la cause de longues et atroces persécutions », a-t-il pu écrire.

Contrairement à la presse locale du XXe siècle qui est partie en croisade contre des pratiques « ridicules, ces errances absurdes » qui « ont été jadis un fléau épouvantable », ajoutant : « Le nom de sorcier inspirait une terreur superstitieuse. De nos jours, si cette terreur a heureusement disparu, il y a encore des gens qui croient aux sorciers. »

De fait, Alain Morin a pénétré dans le monde secret de la sorcellerie à la fin des années 1970 et au cours des années 1980 pour faire une découverte aussi surprenante qu’exceptionnelle.

Pour toutes celles et tous ceux qui veulent mieux connaître l’histoire du Perche, La sorcellerie dans le Perche est un livre incontournable qui se décline en quatre grands chapitres :
– la sorcellerie et ses légendes ;
– la sorcellerie dans les textes ;
– la sorcellerie et ses faits divers ;
– enquête dans le monde secret de la sorcellerie.

À lire pour vous faire votre propre opinion.

Les échos...

Alain Morin a publié auprès des Amis du Perche

Page créée le 1er juillet 2023, mise à jour le 09 août.

Catégories
Pays du Perche

Ancienne rédactrice en chef de Pays du Perche, Marie-France Kayser nous a quittés

Ancienne rédactrice en chef de Pays du Perche

Marie-France Kayser nous a quittés

C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Marie-France KAYSER, survenu dimanche dernier à l’hôpital du Mans. Marie-France était atteinte d’une maladie touchant son système immunitaire, qui l’obligeait à prendre beaucoup de précautions en ces temps de pandémie. Malheureusement, malgré ces précautions, le virus aura eu raison de sa vie.
 
Marie-France aura tenu les rênes de la rédaction de Pays du Perche pendant 3 ans… justement à partir de 2020 et l’arrivée de ce virus. Rédactrice enthousiaste et relectrice méticuleuse, elle aura sû maintenir la qualité de la revue, malgré toutes les difficultés imposées par cette pandémie.
Toute l’équipe de Pays du Perche est en deuil aujourd’hui.
 
Nous nous associons à la douleur de ses proches et assurons son compagnon, Eric, de toute notre amitié et compassion.
Alain Morin, présentant le nouvel autocollant
Alain MORIN
Directeur de publication de Pays du Perche, Président des Amis du Perche
Marie-France et Alain Morin, au château des Comtes du Perche, inauguration de la salle Georges Massiot (15 octobre 2022, Nogent-le-Rotrou)
Marie-France et Alain Morin, au château des Comtes du Perche, inauguration de la salle Georges Massiot (15 octobre 2022, Nogent-le-Rotrou)

Page créée le 18 mai 2023.

Catégories
Manifestations

Dimanche 14 mai 2023, ancien prieuré de Sainte-Gauburge, messe annuelle des Amis du Perche

Messe annuelle des Amis du Perche

Dimanche 14 mai 2023, 11 heures

Ancien prieuré de Sainte-Gauburge, Saint-Cyr-la-Rosière

Le mot d’accueil est revenu à Jean-François SUZANNE, vice-président des Amis du Perche, président des Amis du Perche de l’Orne : 

“Père Rolan Kounoutchi, au nom des Amis du Perche réunis, je vous souhaite la bienvenue dans le Perche et au sein de l’église de l’ancien prieuré de Sainte-Gauburge. Ce site millénaire, fondé en 1006, cumule une belle histoire depuis la Seconde Guerre mondiale. En 1943, des jeunes Percherons réfractaires au STO, qui s’apprêtent à résister à l’Occupation, se rassemblent dans ce lieu, font dire une messe.

Les années passant, l’édifice se dégrade : les vitraux sont cassés, les fenêtres murées, les pigeons et les corbeaux se disputent de l’emplacement pour voler sous ces voutes.

Notre président d’honneur, Philippe Siguret, décide de tout mettre en oeuvre pour protéger ce site, le préserver et le restaurer. En 1972, de nombreux ais du Perche, tels qu’Armand Gouyon, Jean Massiot et beaucoup d’autres, souhaitent y installer les collections du Musée des Arts et traditions populaires du Perche. Pour cela, Philippe Siguret obtient de Mgr Pioger, évêque de Sées, l’autorisation d’y installer des expositions, à la condition d’y célébrer une messe annuelle, le lieu n’étant pas désaffecté cultuellement. La 2e année, Mgr Pioget vient lui-même présider cette messe. Depuis 51 ans, nous respectons notre engagement, tout en ayant restauré le site, tout en permettant aujourd’hui d’accueillir des expositions variées.

Ainsi, mon père, vous marchez dans les pas de vos prédécesseurs : l’abbé Louis Géhan, le père Bernard Lemonnier, le père Robert Ruffray, le père Raymond Hébert, qui n’hésitaient à convier des personnalités prestigieuses de notre Eglise, tels que de nombreux évêques, dont le dernier Mgr Habert.

Chaque année, nous rendons hommage à nos amis disparus, constituant le panthéon des protecteurs du Perche, tels que :

# notre président fondateur Georges Massiot, du chanoine Jean Aubry, Me Edouard Leboucher.

# les pionniers de cette belle aventure du musée des ATP du Perche : Armand Gouyon, Jean Massiot, la famille Mesnager, et d’autres, mais aussi Françoise Lécuyer-Champagne notre première conservatrice.

# ainsi que les défunts de l’année écoulée :

  • Claude Lévy, Georges Poisson, Claude Cailly, nos historiens et ethnoloues, qui enrichissaient nos travaux.
  • Gisèle Renauld, fidèle secrétaire générale des Amis du Perche d’Eure-et-Loir, succédant à Georges Musset (secrétaire général des Amis du Perche), toujours présente à cette cérémonie.
  • Pierre Dumont, ancien ambassadeur de France, que nous voyons régulièrement lors de nos différentes assemblées.
  • Joëlle Guillais, magnifique plume de Pays du Perche.
  • et bien d’autres.”
Eglise prieurale de Sainte-Gauburge (Saint-Cyr-la-Rosière)
Eglise prieurale de Sainte-Gauburge (Saint-Cyr-la-Rosière)

En conclusion, Marie-José Michel, présidente de l’association du Musée des ATP du Perche, est revenue sur l’avenir du “Mont Saint-Michel du Perche”. Plusieurs bonnes nouvelles ont été transmises :

# la réalisation d’une étude pour la sauvegarde du prieuré de Sainte-Gauburge. Les travaux sont estimés à 2 millions d’euros.

# Pour cela, l’association des “Amis du Prieuré” va se constituer rapidement.

# Un projet scientifique et culturel est en cours de rédaction par un comité scientifique, constitué depuis plus de deux mois, par 21 personnalités.

Page créée le 08 mai 2023, mise à jour le 14 mai

Catégories
Comité scientifique Manifestations Pays du Perche

Samedi 13 mai 2023, Thiron-Gardais : assemblée générale des Amis du Perche d’Eure-et-Loir, suivie de celle de la Fédération des Amis du Perche

Assemblée générale de la Fédération des Amis du Perche

Samedi 13 mai 2023, à Thiron-Gardais (Eure-et-Loir)

Les Amis du Perche d’Eure-et-Loir organisent cette année l’assemblée générale de la Fédération. Elle se tiendra à Thiron-Gardais.

Après le déjeuner préparé par le restauration de la Forge de Champrond-en-Perchet, Victor Provôt, maire de la commune, nous proposera une visite du centre ville suivie d’un accès libre au musée et aux jardins du collège royale et militaire.

Espérant vous retrouver nombreux, nous avons des choses à vous dire, des projets ien particuliers à vous présenter et vous faire partager pour que vous deveniez acteurs.

Avec toutes mes amitiés percheronnes,
Alain Morin, présentant le nouvel autocollant
Alain MORIN
Président des Amis du Perche
AG fédération Thiron-Gardais, photos jardins de l'abbaye (AG du 16 mai 2023)

Pratiques :

# Salle des fêtes – 9, avenue de la Gare – Thiron-Gardais
# Parking à proximité.

Déroulement de la journée :

9h30 : Accueil

10h00 : Assemblée générale des Amis du Perche d’Eure-et-Loir

  • Rapports moral et financier 2022 et perspectives 2023

10h30 : Assemblée générale de la Fédération

  • rapport moral, Cahiers Percherons et Pays du Perche, discussion et vote ;
  • compte d’exploitation et bilan financier 2022, discussion ;
  • rapport de la vérificatrice des comptes et vote ;
  • point sur les activités 2023 et perspectives ;
  • questions diverses.

12h00 : Repas dans les locaux en contrebas de la salle des fêtes, préparé par Patrick Verdier (La Forge, Champrond-en-Perchet)

14h45 : Visite du centre-ville de Thiron-Gardais, en compagnie de Victor Provôt, maire de la commune.

15h30 : Accès libre au musée et aux jardins du collège royal et militaire de Thiron-Gardais.

2023-05-13, AG fédération Thiron-Gardais, bulletin inscription
Cliquez, téléchargez, imprimez et complétez le bulletin d'inscription. Renvoyez-le avec votre règlement à la Fédération des Amis du Perche
Catégories
Comité scientifique

N°232 des Cahiers Percherons (mars 2023), éditorial d’Elisabeth Gautier-Desvaux

N°232 des Cahiers Percherons (mars 2023)

éditorial d'Elisabeth Gautier-Desvaux

Entre les investigations érudites sur les seigneurs de Longny aux XIe et XIIe siècles et l’évocation des derniers jours d’une maison close, entre une page d’histoire religieuse à Luigny, les tribulations politiques d’Henri Dugué de la Fauconnerie et les recueils graphiques de Gustave et Georges Massiot, quel grand écart chronologique, quelle variété de registres stylistiques ! C’est pourtant le pari éditorial mûrement revendiqué par l’association des Amis du Perche, avec les Cahiers Percherons.

Si la qualification de “société savante” peut apparaître désuète aux yeux de nos contemporains, elle n’en est pas moins pleinement adaptée à la mission de recherche et de valorisation de la connaissance historique qu’assume cette constellation de scientifiques et d’amateurs passionnés depuis plus de 65 ans, à l’échelle du territoire percheron. Dans le sillage intellectuel des sociétés d’émulation d’Ancien Régime, des académies des lettres, sciences et arts des XIXe et XXe siècles, héritières d’illustres prédécesseurs tels Arcisse de Caumont, Léon de la Sicotière, Olivier de Romanet ou Henri Tournoüer, des plumes exigeantes ont contribué, année après année, à accumuler un gisement de références exploitables dans des perspectives multiples : patrimoniales, touristiques, pédagogiques, techniques… J’en veux pour preuve les navettes établies entre cette revue et la publication-soeur, Pays du Perche, dont la remarquables iconographie séduit un plus vaste lectorat : c’est ainsi que de tout récents numéros ont transposé à son attention des articles d’intérêt archéologique et architectural sur le manoir de Lormarin à Nocé et la motte féodale de Rivray à Condé-sur-Huisne.

On ne saurait trop conseiller aux esprits curieux de mettre à profit les fonctions “rechercher” des logiciels informatiques pour accéder aux myriades d’informations nominatives et thématiques déclinées par les sommaires des Cahiers Percherons, accessibles en ligne sur le site internet des Amis du Perche. Au-delà de l’aspect promotionnel de cette invite, il s’agit bien de justifier l’investissement bénévole engagé par les “moissonneurs” si divers de la revue.

Elisabeth Gautier-Desvaux, rédactrice en chef des Cahiers Percherons.

Page créée le 09 avril 2023.

Catégories
Pays du Perche

“De la culture et encore de la culture !”, éditorial d’Emmanuel Berck, n°39 de PdP

"De la culture et encore de la culture !"

éditorial d'Emmanuel Berck, n°39 de PdP

L’arrivée du printemps marque, comme tous les ans, le début d’une nouvelle saison pour Pays du Perche. Et avant tout, le plaisir de retrouver nos lecteurs et de leur proposer de découvrir quelques personnalités, éléments patrimoniaux ou événements qui font la richesse de notre territoire.

Ce premier numéro de l’année fait la part belle au 7e art. Le Perche est en effet une “terre de cinémas” comme le détaillent les articles de Muriel Bansard et Franck Schmitt. Si l’on sait que des acteurs de la trempe de Francis Blanche et Jean Gabin ont aimé séjourner dans le Perche dans le passé, ils sont nombreux aujourd’hui à avoir fait le choix de rester ou de revenir dans leur région d’origine, comme Philippe Gautier ou les frères Malherbe, ou, quand ils ne sont pas “d’ici”, de s’y installer notamment du fait de sa proximité avec la capitale.

Au-delà du grand écran, nous tirons le portrait d’artistes, artisans et personnalités d’exception, qui ont contribué ou contribuent encore au rayonnement de notre si joli territoire. Qu’ils soient tapissier, éleveur de percherons, cheffe, paysans-boulangers ou organisateurs d’événements culturels, tous apportent à leur manière leur pierre à l’édifice. Et comme il est de coutume dans notre magazine, le patrimoine historique et environnemental est célébré à travers plusieurs articles d’Elisabeth Gautier-Desvaux et Muriel Bansard.

L’année 2022 a été marquée par des disparitions qui ont touché tous les amoureux du Perche. Joëlle Guillais, Marie-Thérèse Landré-Malézieux et Alain Controu étaient des figures de notre territoire qui vont nous manquer. Leur oeuvre restera comme un témoignage de l’excellence artistique de notre terroir. A l’image de la Villa Charpentier, labellisée “Maisons des Illustres”, décrite par Gwénaëlle Hamelin dans ce numéro, il est essentiel de préserver la mémoire de l’œuvre de tels artistes. Pays du Perche s’y attache année après année.

Au moment où sort ce numéro, je tiens à remercier Marie-France Kayser qui m’a tendu le relai de la rédaction en chef de Pays du Perche, que j’ai accepté avec plaisir et honneur. Marie-France a tenu bénévolement les rênes du magazine pendant 3 ans, dans une période perturbée par une pandémie inédite, suivie d’une guerre qu’on attendait pas. Malgré des conditions défavorables, elle a fait feu de tout bois pour préserver a qualité éditoriale et graphique de notre magazine. Toute l’équipe s’associe à moi pour lui souhaiter le meilleur pour la suite.

Un dernier mot. La presse indépendante souffre depuis des années. Entre autres problèmes, le prix du papier a augmenté de 50% en une année. Nous avons besoin de vous ! La fidélité de nos lecteurs est un gage de pérennité. N’hésitez pas à nous faire part de vos idées (lecteurs.paysduperche@gmail.com) et de faire connaître Pays du Perche autour de vous. Nous sommes convaincus qu’à travers le dialogue, nous trouverons le chemin de notre réussite.

Emmanuel BERCK, rédacteur en chef de Pays du Perche.

Les échos de la presse...

Page créée le 09 avril 2023, modifiée le 28 avril.

Catégories
Pays du Perche

“Restons solidaires”, éditorial de Marie-France Kayser (Pays du Perche, n°38)

"Restons solidaires"

éditorial de Marie-France Kayser, rédactrice en chef

Pays du Perche, n°38

Chers lecteurs de Pays du Perche,

Lorsque je signais l’éditorial du numéro de mars dernier, Poutine venait d’envahir l’Ukraine et la guerre et la menace nucléaire étaient à notre porte. Rien n’est changé alors que notre numéro d’automne part à l’imprimerie : le monde entier retient son souffle, une fois de plus. Et on nous annonce le pire pour cet hiver…

Alors, essayons de rester sereins ! Ce magazine souhaite vous faire découvrir l’histoire de notre territoire à travers des personnages et des monuments du passé mais aussi avec quelques personnalités hautes en couleurs qui l’animent aujourd’hui !

C’est Nogent-le-Rotrou qui figure en couverture de ce numéro de Pays du Perche, pour un magnifique dossier signé d’Elisabeth Gautier-Desvaux sur le patrimoine prestigieux de la ville qui a vu naître la Fédération des Amis du Perche, éditrice de notre revue, il y a 75 ans. Alain Morin, son président actuel, rappelle la genèse de cette société savante, forte de près de mille membres, dont on a célébré l’anniversaire au château des Comtes du Perche. Outre  un bilan de la fête du cheval percheron à Thiron-Gardais, un hommage au sculpteur Delattre récemment disparu, Pays du Perche vous raconte aussi l’histoire de la fabrique de disques de Torouvre-au-Perche d’où est sorti le premier vinyle d’Elvis Presley. 

Nous vous proposons aussi, outre un dossier sur les cafés associatifs, les portraits de quelques personnalités : Chantal Trevidic qui a créé son entreprise Tal-Chanlibre, Antoine, un jeune maraîcheur installé à La Croix-du-Perche, la famille Pigeard où on est opticien de père en fils à Nogent-le-Rotrou, la joyeuse troupe des jeunes Boudingues qui anime bien des fêtes locales. Et aussi des artistes, enfants du pays ou venus d’ailleurs : Thierry Arbogast, trois fois récompensé par un Oscar pour son travail de photographe dans le cinéma, le peintre Ashley Asford Brown, le saxophoniste Jean-Jacques Ruhlmann, les phtographes Pascal Quittemelle et Jean-Baptiste Rengeval, le dessinateur de BD nogentais Bruno Rocco. Vous trouverez aussi dans ce numéro, la recette que Franck Schmitt vous propose, des infos sur les dernières expositions de l’année et les photos que Christophe Aubert a réussi à voler à son ami le renard !

Chers lecteurs, un petit clin d’oeil pour clore mon propos : Pays du Perche a besoin de vos pour continuer à exister. Alors, n’oubliez pas de nous retourner votre bulletin d’abonnement !

Marie-France Kayser, rédactrice en chef de Pays du Perche.

Les échos...

Page créée le 30 octobre 2022, mise à jour le 21 février 2023.