Catégories
Comité scientifique La Guerre de 1870 dans le Perche

LES CAHIERS PERCHERONS OUVRENT LEURS PAGES À L’ÉVOCATION DE LA GUERRE DE 1870 DANS LE PERCHE

LES CAHIERS PERCHERONS OUVRENT LEURS PAGES À L’ÉVOCATION DE LA GUERRE DE 1870 DANS LE PERCHE

Les manifestations organisées ces dernières années pour commémorer la « Grande guerre » ont fait passer au second plan la mémoire d’un autre conflit « terrible », celui de 1870 dont nos campagnes et villes percheronnes ont pourtant été le théâtre. Loin de ne concerner que l’Est et bien naturellement Paris, dont le siège héroïque a durablement marqué les esprits, notre région s’est trouvée prise en étau par les armées de la Confédération germanique lancées vers la vallée de la Loire, avec le soutien de corps bavarois. Le relief accidenté et boisé de nos collines, susceptible de receler une résistance difficilement détectable, ne fut donc pas épargné par les combats opposant l’armée de la Loire aux forces d’invasion, l’occupation temporaire et le pillage de plusieurs bourgs, la réquisition de denrées alimentaires et le prélèvement de lourdes contributions financières. Deux épisodes majeurs ponctuèrent localement le redoutable hiver 1870-1871 : du 17 novembre au 18 décembre 1870, puis du 4 au 16 janvier, avant l’armistice du 28 janvier.
Les Cahiers Percherons se devaient de consacrer une large place à l’évocation de ce conflit aussi bref que brutal (qui préluda à la Commune de Paris), engagé en juillet 1870 sur la base d’une rivalité successorale au trône d’Espagne. Le premier numéro trimestriel double de la revue (n° 222-223) ouvre donc ses pages à 16 articles richement illustrés, placés sous la direction scientifique de Rosine Cleyet-Michaud et de Sophie Montagne-Chambolle, en coopération étroite avec Elisabeth Gautier-Desvaux. La place importante qu’y tiennent les témoignages de l’époque, dus à la plume de combattants comme de simples civils, transcrit avec force détails l’héroïsme comme les lâchetés, les combats, les marches harassantes des troupes, les prises d’otages et les pillages, l’attitude des autorités locales, le désarroi des populations et confère à ce volume un caractère particulièrement saisissant.
La sortie des presses, de l’Imprimerie Bellêmoise, est prévue pour le 21 décembre pour une mise en vente dans les librairies, maisons de la presse, offices de tourisme du Perche, comme sur le site de la Fédération des Amis du Perche.

La guerre de 1870 dans le Perche

200 pages, 74 illustrations, prix de vente public : 16 € (hors frais de port)

Page rédigée par Elisabeth Gautier-Desvaux, rédactrice en chef des Cahiers Percherons.

Les échos des lecteurs

# “Je viens de recevoir le dernier numéro de la revue consacrée à la guerre 1870-71 dans le Perche : une superbe édition !!! Merci à tous” (Didier ORSAL)

Page créée le 22 décembre 2020, mise à jour le 29 décembre.

Catégories
Comité scientifique

Cahiers Percherons 221 : Quelques témoignages

Cahiers Percherons n°221 : quelques témoignages

Trois fois dans l’année, les Amis du Perche publient les Cahiers Percherons, bulletins réalisés bénévolement par des historiens sous la direction d’Alain Morin (président des Amis du Perche, directeur de publication) et d’Elisabeth Gautier-Desvaux (secrétaire générale de rédaction). Quelques témoignages nous parviennent…

Monsieur le Président,

Lecteur attentif des Cahiers Percherons, je tiens à vous féliciter de la qualité de cette revue. J’ai particulièrement apprécié le numéro 221 de ces Cahiers Percherons, et notamment l’article “Le musée percheron et ses collections. Un trésor en sommeil” (qui me rappelle le souvenir et l’action de mon grand-père Olivier de Romanet).

Luc de Romanet, Conseiller général de l’Orne honoraire

Pour information, Olivier de Romanet a participé à la fondation de la Société percheronne d’histoire et d’archéologie, qu’il a présidée. Il fut membre de droit de la commission du Musée percheron.

Cahiers Percherons, n°221, 1er trim. 2020. 8€ (hors frais de port). Pour plus de renseignements, cliquez ici.

Cahiers Percherons, n°221
Cahiers Percherons n°221, août 2020, réalisé sous la direction d'Elisabeth Gautier-Desvaux

Page créée le 14 novembre 2020.

Catégories
Manifestations

François THIBAULT, vice-président des APO, nous a quittés

François THIBAULT,
vice-président des Amis du Perche de l'Orne,
nous a quittés

Chers Amis du Perche,

C’est avec beaucoup d’émotions, de peine et de tristesse que nous venons d’apprendre la disparition brutale de notre ami François Thibault (âgé de 72 ans), survenue mardi 29 septembre, en fin d’après-midi. 

Le vendredi 21 août dernier, il participait activement au conseil d’administration des APO, en bonne santé. Sournoisement, la maladie le rongeait petit à petit, se simulant derrière la course à pied (activité sportive quotidienne qui l’affectionnait tant). Deux semaines plus tard, il fut hospitalisé en urgence : le cancer était implanté à un stade bien avancé, le foudroyant.

François Thibault, vice-président des Amis du Perche de l'Orne, nous a quittés

"Un ami fidèle, un vice-président investi"

Accueil de J-F Suzanne & F. Thibault par Mme Beuzelin, à Réveillon (février 2019)
Accueil de J-F Suzanne & F. Thibault par Mme Beuzelin, à Réveillon (février 2020) (photo : David BELLESSORT)

Nous perdons un ami fidèle, mais aussi un vice-président pleinement investi dans sa mission de “chargé des relations avec les associations de sauvegarde du patrimoine”. Il arpentait de nombreux villages pour participer à une grande partie des Assemblées Générales des 30 associations de sauvegarde dont les APO sont membres. Comme nous tous, il faisait la promotion du prix des APO, en encourageant les bénévoles de nombreuses associations dans la restauration du patrimoine local et percheron, à l’image du prix de l’édition 2019. Il était présent aux différentes éditions du forum du patrimoine, organisé par le Conseil départemental de l’Orne à l’hôtel du département d’Alençon.

Lors de nos AG, conférences et promenades, François avait la joie et le sourire d’accueillir nos adhérents, les responsables associatifs. Il était présent à de nombreux salons du livre du Perche ornais, conseillant les bibliophiles sur les publications de la Fédération des Amis du Perche. Enfin, il donnait toujours un coup de main – avec les autres administrateurs – dans l’installation des salles de nos manifestations. 

Son action ne se limitait pas aux Amis du Perche. Depuis plusieurs décennies, il consacrait ses vendredi soir et samedi soir d’été à l’association “Au Coeur du Perche”, en utilisant sa voiture ancienne pour les spectacles à Courboyer, ou auparavant à Bellême. C’est ainsi qu’il a rencontré Annie et Michel Ganivet, et intégré l’association sous la présidence de Michel Ganivet, en devenant trésorier des Amis du Perche de l’Orne.

Il avait eu le projet de rédiger un article sur les panneaux de signalisation au profit des cochers du XIXe siècle, pour les Cahiers Percherons. Ce sujet lui était venu à l’idée, lorsqu’il faisait de la course à pied dans le Perche, du côté de la forêt de Bellême.

Bref, un promoteur des Amis du Perche, un défenseur du patrimoine, un amoureux du Perche.

François, tu me manques déjà, tu nous manques déjà. Nous garderons en mémoire ton sourire, ta joie, ta positivité.

 

Au nom des administrateurs des Amis du Perche de l’Orne et de la Fédération des Amis du Perche, j’exprime toutes mes condoléances à ses enfants, petits-enfants, sa compagne Dominique, mais aussi ses amis.

 

Jean-François SUZANNE, président des Amis du Perche de l’Orne.

Mis en ligne le 4 octobre 2020.

Catégories
Manifestations

Samedi 10 octobre, 14h30, Randonnée archéologique forestière, en forêt de Bellême

Samedi 10 octobre 2020 : Randonnée archéologique forestière, en forêt de Bellême

Depuis plus d’une décennie, Fabrice Morand (prospecteur archéologique missionné par le Service régional d’archéologie de Normandie et administrateur des Amis du Perche de l’Orne) arpente la forêt de Bellême. Il apporte son soutien auprès des responsables et techniciens de l’ONF, tels que Luc Souchet.

Ses travaux ont fait l’objet de nombreuses publications, au sein du Ministère de la Culture ou auprès des Amis du Perche :

# “Archéologie en forêt de Bellême, une activité métallurgique du haut Moyen Âge” (avec Nolwenn ZAOUR et Nicolas GIRAULT), Cahiers Percherons, n°179, 3e trim. 2009.

# “Découverte de silex du paléolithique en forêt de Bellême”, Cahiers Percherons, n°202, 2e trim. 2015.

Affiche Association Patrimoine de Saint-Mard, randonnée archéologique

Page créée le 3 octobre 2020.

Catégories
Comité scientifique L'eau dans le Perche

Appel à contributions sur “l’eau dans le Perche”

Appel à contributions sur
"l’eau dans le Perche"

Après le numéro trimestriel double sur La guerre de 1870 dont la parution est prévue en novembre prochain, nous programmons pour l’année 2021 un ensemble d’articles sur le thème de l’eau dans le Perche. Il s’agit notamment de faire dialoguer les points de vue des scientifiques environnementaux et ceux des historiens, de manière à couvrir un champ d’études diversifié.

Le propos doit s’inscrire dans une perspective de lecture suffisamment problématique, évitant l’écueil d’un catalogue de références et de citations trop longues, tout en étant parfaitement documenté.

La liste de sujets possibles énoncée ci-dessous est indicative et non limitative :

–        Faune et flore des milieux aquatiques

–        Zones humides

–        Espaces naturels sensibles

–        Eaux usées

–        Eaux pluviales

–        Ephémérides de la pluviométrie (et de la sécheresse)

–        Orages et tornades

–        Sources et fontaines (notamment, fontaines votives)

–        Lavoirs

–        Adduction d’eau

–        Rôle frontière du réseau hydrographique

–        Navigation fluviale

–        Gestion administrative de l’eau

–        Adduction d’eau et irrigation

–        Usages industriels de l’eau

–        Lavoirs

–        Bassins et jets d’eau

–        Châteaux d’eau

–        Béliers hydrauliques

–        Usages industriels de l’eau

–        Pêche en rivière

–        Loisirs liés à l’eau (baignade, canotage, etc.)

La Commeauche

Les propositions de contribution, accompagnées d’un résumé d’une dizaine de lignes exposant le propos et les sources documentaires envisagées sont à adresser par voie de messagerie électronique, en vue de leur sélection par le comité de lecture, à :

cahierspercherons@gmail.com

Elisabeth Gautier-Desvaux, coordinatrice des Cahiers percherons.

Les publications des Amis du Perche

Page créée le 10 septembre, mise à jour le 11 septembre 2020.

Catégories
Manifestations

Dimanche 11 octobre 2020, Nogent-le-Rotrou : Assemblée générale des Amis du Perche

Dimanche 11 octobre 2020, Nogent-le-Rotrou : Assemblée générale des Amis du Perche

Les Amis du Perche de l’Eure-et-Loir organisent cette année l’assemblée générale de la Fédération.
Elle se tiendra à Nogent-le-Rotrou le matin. L’après-midi, l’office du tourisme intercommunal nous invite à suivre le nouveau parcours en centre-ville « de Sully à Daupeley » suivi d’une visite commentée des expositions temporaire et permanente du château des Comtes du Perche.
Espérant vous retrouver nombreux nous avons des choses à vous dire, des projets à vous communiquer et à vous faire partager pour que vous en soyez acteurs.
Munissez-vous d’un masque et si les conditions sanitaires évoluaient, nous vous en ferions part rapidement.
Avec toutes mes amitiés percheronnes.
Le président, Alain MORIN

Salle Pierre­-Mendès-­France,
avenue Camille­-Gaté à Nogent-le­-Rotrou

10h00 : Accueil
10h30 : Ouverture de l’assemblée générale pour délibérer sur l’ordre du jour :
– rapport moral, discussion et vote ;
– compte d’exploitation et bilan financier 2019, discussion ;
– rapport de la vérificatrice des comptes et vote ;
– renouvellement du tiers sortant et élection des nouveaux membres ;
– point sur les activités 2020 et perspectives 2021.

12h30 : Déjeuner sur place, traiteur Patrick Verdier (La Forge, Champrond-­en-Perchet).

14h30 : L’office du tourisme intercommunal nous invite à suivre le nouveau parcours en centre-­ville « de Sully à Daupeley » suivi d’une visite commentée des expositions temporaire* et permanente du château des Comtes du Perche, par Gwénaëlle Hamelin, directrice du musée de l’histoire du Perche.

Exposition félix charpentier, Nogent-le-Rotrou

* Exposition Félix Charpentier (1858­1924), sculpteur de la IIIe République et virtuose du mouvement. Ce natif de Bollène choisit d’installer sa résidence à Chassant, patrie de Léa, son modèle, qui devint son épouse. Ami de Camille Gaté, il fit de lui un buste enlevé et inspiré, présenté au musée de Nogent­le­Rotrou. F. Charpentier, outre les commandes officielles, créa son propre style baroque et sut insuffler vie à ses sculptures.

Page créée le 9 septembre 2020.

Catégories
Manifestations

Journées européennes du patrimoine (18-26 septembre 2020) : Découvertes archéologiques à Mortagne-au-Perche

Journées européennes du Patrimoine (18-26 septembre 2020) : Découvertes archéologiques à Mortagne-au-Perche

FABRICE MORAND, en liaison avec le Service Régional de l’Archéologie de Normandie, avec la participation des Amis du Perche et de Mortagne-au-Perche Patrimoine, propose une exposition sur les différentes campagnes de fouilles et recherches menées sur le site de la villa romaine de la Simonière, à Villiers-sous-Mortagne…

Fabrice Morand, originaire de Mortagne passionné d’archéologie, administrateur des Amis du Perche de l’Orne depuis 2008, collabore aux travaux du Service Régional de l’Archéologie (dépendant de la DRAC à Caen) comme bénévole depuis plus de 10 ans.

Il a réalisé diverses études documentées (prospections thématiques), et nous propose du 18 au 26 Novembre une exposition qui présente les résultats des diverses campagnes de fouille et prospections menées à la villa Romaine de la Simonière à Villiers-sous-Mortagne, depuis la découverte « scientifique » en 1880 jusqu’à la campagne de prospection aérienne qu’il a conduite personnellement en 2004.

L’exposition présente 4 panneaux qui détaillent les résultats de ces campagnes de fouille, agrémentés de dessins et photos des objets découverts ainsi que des plans ou des reconstitutions de la villa. Grâce au concours de la Municipalité qui a bien voulu prêter quelques objets conservés au Musée percheron, quatre vitrines présenteront des objets issus de la fouille, à côté d’autres objets antiques en rapport avec le thème de l’exposition prêtés par des collectionneurs privés.

L’aspect didactique est pris en compte dans cette exposition, plusieurs panneaux explicatifs confectionnés par le Service Régional de l’Archéologie étant disposés pour éclairer le visiteur sur les enjeux de l‘Archéologie. L’exposition est destinée à tous publics, mais les scolaires apprécieront particulièrement les ateliers « Méthodes de fouille et découvertes », qui seront animés sur place par Fabrice Morand à l’aide d’une mise en scène de circonstance…

Affiche-découvertes-archéologiques-mortagne-au-perche

Plus d'un siècle de recherches archéologiques sur la villa de la Simonière

Cahiers Percherons, n°210, 2e trim. 2017, 8€ (hors frais de port)

À la lumière des informations recueillies depuis la fin du XIXe siècle, que sait-on aujourd’hui de la villa de la Simonière?

Cet établissement aristocratique rural a été créé au milieu du Ier siècle de notre ère et a fonctionné de manière ininterrompue jusque dans le troisième quart du IIIe siècle, l’élément datant le plus récent étant une monnaie de Tetricus (270-273). Comme nombre d’occupations rurales gallo-romaines, la villa a sans doute été détruite lors des troubles de 275-285 qui entraînèrent une crise économique majeure, le Perche ornais ayant souffert particulièrement de ces événements de la fin du Haut-Empire.

Les restes retrouvés sur place et les reconstitutions menées par des scientifiques permettent d’imaginer le niveau élevé d’organisation et de confort atteint par les habitants de cette demeure antique Percheronne.

Cependant, l’organisation de la villa de Villiers-sous-Mortagne reste mal connue et la présence de deux thermes pose problème car ce cas de figure est inhabituel…De plus,le manque de données disponibles concernant les bâtiments d’exploitation et l’organisation du domaine agricole (fundus) et de son parcellaire associé ne permet pas de reconstituer un plan précis de la villa de la Simonière et de son environnement immédiat.

Pratique :

DU 18 AU 26 SEPTEMBRE2020,

SALLE FERNAND VALLEE, 1 RUE HENRI CHARTIER  61400 MORTAGNE-AU-PERCHE

Horaires d’ouverture de la salle : tous les jours, 14h30-17h30

Horaires des ateliers : seront précisés plus tard sur place.

 

Exposition réalisée avec la participation des Amis du Perche et de Mortagne-au-Perche Patrimoine.

Remerciements à la ville de Mortagne pour le prêt de la salle et du matériel d’exposition.

Les articles de Fabrice Morand, sur Mortagne et ses environs :

Les autres articles de Fabrice MORAND, publiés par les Amis du Perche :

Page créée le 6 septembre 2020.

Catégories
Comité scientifique Le Perche de 1914 à 1918

La Première Guerre mondiale dans le Perche : les publications

La Première Guerre mondiale dans le Perche : les publications

Quasi-inexistante jusqu’en 2014, l’historiographie percheronne sur l’histoire de la Grande Guerre s’est enrichie, permettant de combler une page d’histoire. En effet, les Amis du Perche – via le comité scientifique, les comités de rédaction des Cahiers Percherons, de Pays du Perche et les associations départementales – ont favorisé la recherche historique, soutenu les publications, vulgarisé ‘apport de nouvelles connaissances, organisé des conférences.

Pour cela, les Amis du Perche ont obtenu le soutien de la mission du Centenaire de la Grande Guerre et des collectivités territoriales.

2014-2020 : 6 années de recherches scientifiques sur 1914-1918

Sous la direction de Stéphane Tison, le colloque d’octobre 2014 a pu mettre des visages sur les “morts pour la France” originaire du Perche, mais aussi des héros du quotidien (tel qu’Alexandre Gapin, le philosophe Alain ou le général Malcor. Egalement, un bilan démographique sur “la monstrueuse hécatombe d’hommes [morts trop] jeunes dans la Marne, Verdun ou le Chemin des Dames” [Philippe Siguret, Histoire du Perche] a dévoilé la contribution du Perche dans ce conflit : 5 170 poilus du Perche ornais et eurélien ont perdu la vie. 

Ce colloque a révélé “aussi des civils associés comme jamais auparavant à la conduite d’un conflit interminable” (Stéphane Tison) : gestion des hôpitaux mixtes/temporaires/complémentaires à l’arrière, en accueillant de nombreux blessés du front. Aussi, l’économie percheronne (à travers l’exploitation des forêts par les bûcherons canadiens, l’agriculture locale) a participé à l’effort de guerre.

colloque-les-amis-du-perche
Samedi 4 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, Le Carré du Perche, le temps des questions-réponses avec les intervenants (photo : Gaëtan Vaudron)
Le Cinquantième Jour, de Michel Ganivet

A travers ses travaux, Michel Ganivet s’est intéressé à la vie quotidienne de cinq villages, réalisé une micro-histoire dans la grande Histoire : Eperrais, le Pin-la-Garenne, Comblot, Muves-sur-Huisne et Corbon. En fait, il montre l’implication de la population dans la vie du pays, autour du maire (ou du 1er adjoint), du curé, parfois du secrétaire de mairie (et instituteur), dans l’accueil des blessés, l’envoie des réquisitions agricoles. Bref, comme il le montre dans Le cinquantième jour, le Perche vit la guerre.

GANIVET (Michel), Le Cinquantième jour, édition des Amis du Perche, novembre 2014, 21€ (hors frais de port).

De Paris, les Parlementaires percherons ou limitrophes – tels que Joseph Caillaux, Paul Deschanel et Maurive Viollette – tentent d’influencer le cours de la guerre, comma l’a démontré Patrick Hoguet.

Les actes du colloque du 3 octobre 2015 à Nogent, éditions des Amis du Perche, 2017, 19€ (hors frais de port).

1914-1918, les relations entre le pouvoir politique et les militaires
Actes du colloque 2015, Nogent-le-Rotrou, sous la direction de Jean Lebrun, organisé par Patrick Hoguet.

Les publications des Amis du Perche

1°) Les causes de la Grande Guerre

# SUZANNE (Jean-François), “Le panorama de la Grande Guerre”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 17-23.

# TISON (Stéphane), maître de conférences à l’Université du Mans, président scientifique des deux colloques 2014 et 2018, “Les origines de la Grande Guerre. Le souvenir de 1870-1871, l’esprit de revanche et l’esprit de défense”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 25-35.

2°) Les Percherons sur les différents fronts

# DUPREZ (Yves), délégué ornais du “Souvenir français”, “Les Percherons dans les premiers mois de la guerre 1914-1918”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 37-72.

Le Perche de 1914 à 1918

# GALLAIS (Monique), membre du “Souvenir Français”, “Les aviateurs ornais et euréliens dans la Grande Guerre”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 73-92.

# RUFFRAY (abbé Robert), “Les prêtres du Perche en guerre”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 93-106.

# GUIMOND (Catherine), présidente des Amis du Musée Alain et de Mortagne, “La guerre au quotidien d’Emile Chartier, un philosophe devenu téléphoniste  d’artillerie”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 107-132.

# LETERRE (Thierry), doyen du Centre Européen Dolibois Liami (Luxembourg), professeur de science politique à Miami University, Ohio (USA), président des Amis d’Alain, “Alain : vécu et pensée politique de la guerre”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 133-156.

Cahiers Percherons, n°214, 2e trim 2018

# DUPREZ (Yves), “Le chef de bataillon Dubois de Saligny” [Saint-Martin-du-Vieux-Bellême], dans Les Cahiers Percherons, n°214, 2e trim. 2018, p. 5-10.

# GANIVET (Michel), “Les derniers instants du sous-lieutenant Gapin. L’étonnante histoire d’une photo retrouvée”, dans Les Cahiers Percherons, n°208, 4e trim. 2016, p. 3-5.

Cahiers Percherons, n°208, la Grande Guerre dans le Perche

# MALCOR (Bernard), vice-président d’honneur des Amis du Perche, “De la conduite des hommes par un général du Perche, Alfred Malcor – commandant de l’artillerie de la IVe armée du général Gouraud – à travers sa correspondance”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 157-173.

Cahiers Percherons, n°176

# LECOMTE (Jacky), “Deux Percherons fusillés pour « l’exemple » : Léon GONSARD (1889-1915) – Albert TRUTON (1885-1917)”, dans les Cahiers Percherons, n°176, 4e trim. 2008.

3°) Le conflit vu par les Hommes politiques

# HOGUET (Patrick) et LEBRUN (Jean) (sous la dir.), 1914-1918, Les relations complexes entre le pouvoir politique et les militaires, Actes du colloque du 3 octobre 2015 à Nogent-le-Rotrou, éditions des Amis du Perche, 2017, 142 pages, 19€.

1914-1918, les relations entre le pouvoir politique et les militaires

# BOCK (Fabienne), “Le fonctionnement du Parlement dans la guerre”, dans 1914-1918, Les relations complexes entre le pouvoir politique et les militaires, Actes du colloque du 3 octobre 2015 à Nogent-le-Rotrou, p. 55-64.

# GUELTON (colonel Frédéric)”, Haut commandement, gouvernement et Parlement, pendant la Première Guerre mondiale”, dans 1914-1918, Les relations complexes entre le pouvoir politique et les militaires, Actes du colloque du 3 octobre 2015 à Nogent-le-Rotrou, p. 65-79.

# GARRIGUES (Jean), “Georges Clemenceau, du contrôle parlementaire au pouvoir combattant”, dans 1914-1918, Les relations complexes entre le pouvoir politique et les militaires, Actes du colloque du 3 octobre 2015 à Nogent-le-Rotrou, p. 81-101.

# HOGUET (Patrick), “Avec Paul Deschanel, l’influence des députés dans la guerre”, dans 1914-1918, Les relations complexes entre le pouvoir politique et les militaires, Actes du colloque du 3 octobre 2015 à Nogent-le-Rotrou, p. 103-138.

Le Perche de 1914 à 1918

# HOGUET (Patrick), ancien député d’Eure-et-Loir, “Paul Deschanel : le Parlement dans la guerre”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 175-205.

# TISON (Stéphane), maître de conférence, à l’université du Mans, “Réflexions sur le ‘Pacifisme‘ en temps de guerre. Itinéraires croisés de Joseph Caillaux, Paul d’Estournelles de Constant, Maurice Viollette“, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 207-228.

4°) La guerre vécue à l'arrière, dans le Perche

# GANIVET (Michel), Le cinquantième jour, Amis du Perche, 2014, 324 pages, 21€.

Le Cinquantième Jour, de Michel Ganivet

# GANIVET (Michel), “La guerre vue ‘d’en bas’, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 285-293.

Le Perche de 1914 à 1918

# CAROBBI (Arnaud), professeur d’histoire-géographie, chargé de mission aux Archives départementales de la Sarthe, “Le dépôt du 103e régiment d’infanterie d’Alençon et les soldats percherons, 1914-1915″, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 229-243.

# LECOMTE (Jacki), “Les formations sanitaires dans le Perche, 1914-1919″, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 245-264.

# LE GOÏC (Matthieu), attaché de conservation à la Direction des archives et des biens culturels de l’Orne, “Les bûcherons canadiens dans les forêts du Perche, 1916-1919″, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 265-284.

# CLEYET-MICHAUD (Rosine), “Les réfugiés de la Grande Guerre dans le Perche, une première approche”, dans Les Cahiers Percherons, n°208, 4e trim. 2016, p. 29-40.

4-1°) A Mortagne

# GAUTIER-DESVAUX (Elisabeth), “Mortagne dans la tourmente : l’année 1914  et le début de la Grande Guerre”, dans les Cahiers Percherons, n°208, 4e trim. 2016, p. 7-28.

Cahiers Percherons, n°208, la Grande Guerre dans le Perche
Cahiers Percherons, n°214, 2e trim 2018

# SUZANNE (Jean-François), “La vie militaire à Mortagne au travers de la photographie”, dans les Cahiers Percherons, n°214, 2e trim. 2018, p. 11-13.

# SUZANNE (Jean-François), “La vie quotidienne à Mortagne à travers les délibérations du conseil municipal de 1913 à 1919”, dans les Cahiers Percherons, n°214, 2e trim. 2018, p. 15-44.

# LECOMTE (Jacky), “Mortagne-sur-Huisne (1915) : René Benjamin, journaliste-écrivain, secrétaire à la sous-préfecture, prix Goncourt 1915″, dans les Cahiers Percherons, n°208, 4e trim. 2016, p. 43-50.

4-2°) L'effort de guerre à l'arrière

# KRECKE (Michel), SIMON (Jean-Luc), SUZANNE (Jean-François), avec l’aide de CHALIGNE-LEPAREUR (Florence), “Correspondance de Jules Milert avec sa femme Marie, entre le front et la gestion de la ferme de la Touche (Frétigny), en 1917”, dans Les Cahiers Percherons, n°208, 4e trim. 2016, p. 53-67.

Cahiers Percherons, n°208, la Grande Guerre dans le Perche

5°) Les Mémoires de la Première Guerre mondiale

Le Perche de 1914 à 1918

# DURAND (Jean-Michel), “Le Perche de 1914 à 1918. Essai de quantification“, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 295-339.

# HEUDIER (Pierre), vice-président des Amis d’Alain, “Alain, militant de la paix et engagé volontaire”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 387-395.

5-1°) La mémoire par les monuments aux morts

# BOURDIN (Gérard), professeur d’histoire-géographie en retraite, président du Pays Bas-Normand, “Les monuments aux morts du Perche ornais”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 341-375.

# LEFEVRE (Myriane), LORME (Véronique), NEVEU (Yohan), “Soldats bellêmois dans Grande Guerre, étude des monuments aux morts du secteur de Bellême“, dans les Cahiers Percherons, n°214, 2e trim. 2018, p. 69-81.

Cahiers Percherons, n°214, 2e trim 2018
Cahiers Percherons, n°208, la Grande Guerre dans le Perche

# COSTIL (Guy) et COSQUERIC (Yves), “Les monuments aux morts de la paroisse de Rémalard“, dans Les Cahiers Percherons, n°208, 4e trim. 2016, p. 69-77.

# GAUTIER-DESVAUX (Elisabeth), “Les chemins de la gloire des ‘enfants’ de Saint-Mard-de-Réno“, dans les Cahiers Percherons, n°214, 2e trim. 2018, p. 47-67.

5-2°) La mémoire via les vitraux

# BARD (Patrick), écrivain et photographe, “Mémoire de verre, mémoire de guerre”, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 377-386.

# FEY (Nathalie) et BARD (Patrick), “A la mémoire de Jules, d’Alfred, d’Alphonse et des autres”, dans Pays du Perche, n°20, décembre 2013, p. 61-64. 7,50€ (sans frais de port).

Pays du Perche, 20, décembre 2013

Page créée le 8 août 2020, mise à jour le 9 août,
par Jean-François SUZANNE, président du comité scientifique des Amis du Perche

Catégories
Comité scientifique Le Perche de 1939 à 1945

La Seconde Guerre mondiale dans le Perche : les publications

1. Le Perche en 1940 : l'invasion

# ANDRIEU (René), “Introduction sur le Perche de 1940 à 1945”, dans Le Perche de 1940 à 1945Actes du colloque 2006, 2008. 28€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# DUPREZ (Yves), “juin 1940 – L’invasion du Perche”, dans Le Perche de 1940 à 1945Actes du colloque 2006, 2008.

# LECOMTE (Jacky), “Rémalard : mai-juin 1940”, Cahiers Percherons, n°213, 1er trim. 2018. 8€ (hors frais de poste). Pour commander, cliquez ici.

# LECOMTE (Jacky) avec la participation de DUPREZ (Yves), “La journée du 16 juin 1940 dans les cantons de Longny-au-Perche et Rémalard, vu du côté de l’État-major de la 2e BLM”, Cahiers Percherons, n°216, 4e trim. 2018. 8€ (hors frais de poste). Pour commander, cliquez ici.

2. La vie quotidienne dans le Perche de 1940 à 1944

# BOURDIN (Gérard), “L’évolution de l’opinion dans le Perche ornais de 1940 1945”, dans Le Perche de 1940 à 1945, Actes du colloque 2006, 2008. 28€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# BRISSARD (Yves), “Chronique d’une ville sous l’Occupation : Nogent-le-Rotrou (17 juin 1944 – 11 août 1944), dans Le Perche de 1940 à 1945, Actes du colloque 2006, 2008.

# HUDE (Albert), “Senonches lors de la Seconde Guerre mondiale”, Cahiers Percherons, n°203, 3e trim. 2015, p. 9-21. 8€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

3. Occupation et répression dans le Perche

# BRISSARD (Yves), “Chronique d’une ville sous l’Occupation : Nogent-le-Rotrou (17 juin 1944 – 11 août 1944), dans Le Perche de 1940 à 1945, Actes du colloque 2006, 2008. 28€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# THIEUX (Margot), “L’exclusion sous Vichy”, dans Le Perche de 1940 à 1945, Actes du colloque 2006, 2008.

3.1. La répression

# POUTY (Thomas), “La répression franco-allemande dans le Perche ornais et le Perche d’Eure-et-Loir”, dans Le Perche de 1940 à 1945, Actes du colloque 2006, 2008. 28€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# BOURDIN (Gérard) et POUTY (Thomas), “Bernard Jardin et Eugène Duru (1920-1946) : parcours de deux  Ornais au service de la Gestapo”, Cahiers Percherons, n°203, 3e trim. 2015, p. 55-59. 8€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# LEYDIER (Jean), “L’abbé Krier, curé de Luigny, aux prises avec la Gestapo”, Cahiers Percherons, n° 148, 3e trim. 2001. 7€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# CHAMPAGNE, née LOCHON (Sonia), “Les souvenirs de Sonia Lochon arrêtée le 4 août 1944, à Bellême”, Cahiers Percherons, n°198, 2e trim. 2014. 7€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# NOEL (Eliane), “1940-1945, de nouveaux témoignages : explications sur les 3 FFI fusillés par les Allemands, le 12 août 1944, au château  du Gland (Morvilliers, Eure-et-Loir)”, Cahiers Percherons, n°199, 3e trim. 2014. 7€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# Du LAC (Jean-Vincent), “Léon Groutel, résistant longnycien, fusillé le 12 août 1944”, Cahiers Percherons, n°203, 3e trim. 2015, p. 51-53.

3.2. La vie des juifs dans le Perche durant le conflit

# UZIEL (Salomon Marcel), ” ‘On ne fait pas la guerre aux enfants’. Itinéraire d’un enfant juif dans le Perche”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 203-216. 28€ (hors frais de port. Pour commander, cliquez ici.

3.3. L'internement

# MALCOR (Bernard) et de MONTALEMBERT (Gautier), “À l’ancienne verrerie de la Pierre, à Coudrecieux (Sarthe), un camp de concentration de nomades de 1940 à 1945”, Cahiers, Percherons, n°193, 1er trim. 2013. 7€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

3.4. La déportation en Allemagne

# BOITARD (Claude), “Les frères Vallée, des martyrs pendant la Seconde Guerre mondiale”, Cahiers Percherons, n°203, 3e trim. 2015, p. 73-84. 8€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# “Appel à projet : Prêtres et séminaristes du Perche ornais, prisonniers de guerre”, Cahiers Percherons, n°203, 3e trim. 2015, p. 85.

# “Appel à projet : les Percherons, déportés en Grande Allemagne”, Cahiers Percherons, n°203, 3e trim. 2015, p. 86.

3.5. Le STO

# BEUCHET (Sébastien), “L’exploitation par l’occupant de la main-d’oeuvre du Perche ornais (volonaire, requis du STO et réfractaires) et ses conséquences”, dans Le Perche de 1940 à 1945, Actes du colloque 2006, 2008. 28€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# RUFFRAY (Robert), “Service du travail obligatoire (1943-1945) : Itinéraire de séminaristes percherons en Allemagne et en Autriche”, Cahiers Percherons, n°203, 3e trim. 2015, p. 61-72. 8€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

4. La Résistance dans le Perche

# ROBINE (Stéphane), “La Résistance dans le Perche ornais (1940-1944)”, dans Le Perche de 1940 à 1945, Actes du colloque 2006, 2008. 28€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# Un prêtre dans la Résistance ornaise : l’abbé Marcel Poulain”, Cahiers Percherons, n°198, 2e trim. 2014. 7€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# LE NOC (Joseph), “Le maquis de la Ferté-Vidame : De l’aube du 6 juin à la Libération de Paris”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 239-264. 28€ (hors frais de port. Pour commander, cliquez ici.

# GANIVET (Michel) et LEVESQUE (Jérôme), “La résistance à Lhome-Chamondot”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 217-234.

# DUPREZ (Yves), “Le réseau Hector, à Mortagne”, Cahiers Percherons, n°171, 2ème trim. 2007 (épuisé, uniquement disponible au format pdf). 5€. Pour commander, cliquez ici.

# MALCOR (Bernard), “La Résistance dans le Perche du Loir-et-Cher ou Perche vendômois”, dans Le Perche de 1940 à 1945, Actes du colloque 2006, 2008.

# CHEVEE (Daniel), “Joseph Le Berre, un résistant du Maquis de Plainville”, Cahiers Percherons, n°203, 3e trim. 2015, p. 45-48. 8€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# LECOHUE (Maurice), “Les souvenirs d’un gars de Plainville”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 275-291.

# La Gestapo et la Milice contre la Résistance

# GANIVET (Michel), “Le 5 juin 1944, le maquis de Courcerault est anéanti. Le témoignage de Marcel Aveline”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 113-123. 28€ (hors frais de port. Pour commander, cliquez ici.

# BOURGE (Pierre), “L’assassinat de Marcel Billard à Saint-Aubin-de-Courteraie”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 185-186.

# GANIVET (Michel) et LEPINE (Michel), “Le 4 août, Gestapo et milice attaquent le maquis des Corbinières”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 131-145.

# GANIVET (Michel) et LEVESQUE (Jérôme), “Les cinq fusillés du château de Brotz”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 235-236.

5. La Libération du Perche

# DUPREZ (Yves), “1944 – La Libération”, dans Le Perche de 1940 à 1945, Actes du colloque 2006, 2008. 28€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# ANDRIEU (René), “La bataille de Normandie et le maquis de Plainville (6 juin – 22 août 1944)”, Cahiers Percherons, n°150, 1er trim. 2002. 7€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

“Appel à projet : un hôpital militaire américain à Saint-Martin-des-Monts”, Cahiers Percherons, n°203, 3e trim. 2015, p. 54.

5.1. La guerre aérienne dans le Perche

# BERGERON (Alain), “Crashes d’avions dans le Perche de 1940 à 1944 : un inventaire à achever”, Cahiers Percherons, n°198, 2e trim. 2014. 7€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# DAVID (Jean), “Histoire du crash du bombardier américain B-24” [à Boissy-Maugis, le 10 avril 1944], Cahiers Percherons, n°198, 2e trim. 2014, p. 41.

# FOREAU (Christian), “Le crash d’un bombardier américain à Coulonges-les-Sablons, en mai 1944”, Cahiers Percherons, n°203, 3e trim. 2015, p. 35-43. 8€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# BERGERON (Alain), 1940-1945, de nouveaux témoignages : témoignage de Stanley Green, membre du B-17, touché par la flak le 25 juin 1944, près de Bellême”, Cahiers Percherons, n°199, 3e trim. 2014. 7€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# GAZAÏ (Pierre), “Le 6 juillet 1944, un avion s’écrase à Condé-sur-Huisne”, Cahiers Percherons, n°122, 1er trim. 1995, p. XIII-XIV. 7€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

# NOËL (Eliane), “1940-1945, de nouveaux témoignages : Roussel, alias le lieutenant Jim, témoigne sur le crash d’un Messerschmitt 109 à Morvilliers (Eure-et-Loir), en août 1944”, Cahiers Percherons, n°199, 3e trim. 2014.

# MALCOR (Bernard) et SUZANNE (Jean-François), “La forêt de Fréteval en 1944 : 152 aviateurs alliés cachés et sauvés en lisière du Perche”, Cahiers Percherons, n°203, 3e trim. 2015, p. 25-33.

5.2. La Libération par villes ou secteurs

# GANIVET (Michel), “14 août : explosion tragique à Bazoche-sur-Hoesne”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 187-188. 28€ (hors frais de port. Pour commander, cliquez ici.

# GANIVET (Michel), “La Libération de Courtomer et le combat de Moulin-la-Marche”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p.190-193.

# LALES (Bernard), “La libération de Droué”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 307-317.

BETINAT (Huguette), DELETANG (Anne), MORIN (Claude) et VOUILLE (Robert), “La libération en pays sarthois : ‘Résistance’ en action à la Ferté-Bernard”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 319-337.

# MARCHAND (Stéphane), “Le 17 juin, le bombardement de la Loupe”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 265-274.

# DONAL (Freddy), “Le 6 juin au Mêle-sur-Sarthe”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 125-130.

# GANIVET (Michel), “Le Pin-la-Garenne libéré”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 195-202.

# COURONNE (Sonia) et GANIVET (Michel), “11 août historique sur le Saosnois : René, Louvigny, Saint-Rémy-du-Plain, Mamers”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 339-348.

# GANIVET (Michel), “La Libération à Mortagne”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 101-112.

# CORTOT (Stéphane), “le 11 août, à Nogent-le-Rotrou”, dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 293-306.

5.3. La tragédie de Tourouvre

# THIL (Gilbert), “Tourouvre : la tragédie du 13 août 1944. Son intégration dans la bataille de Normandie”, dans Le Perche de 1940 à 1945, Actes du colloque 2006, 2008. 28€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici ; Et dans 1944, la Libération du Perche (sous la direction de Michel Ganivet), 2016 (2e édition), p. 147-184. 28€ (hors frais de port. Pour commander, cliquez ici.

# RUDEL (Jacqueline), “Tourouvre, le 13 août 1944 : j’étais l’une des 80 otages…”, Cahiers Percherons, n°194, 2e trim. 2013. 7€ (hors frais de port). Pour commander, cliquez ici.

Page créée le 2 août 2020.

Catégories
Comité scientifique La Guerre de 1870 dans le Perche

La Guerre de 1870 dans le Perche : Commémoration du 150e anniversaire

La Guerre de 1870 dans le Perche : Commémoration du 150e anniversaire

Il y aura 150 ans les combats de la guerre de 1870, après la défaite de Sedan le 2 septembre 1870, suivie de la chute de l’Empire et de la proclamation de la République, atteignirent le Perche et des territoires proches.

La bataille du Mans, le 21 janvier 1871

En effet, le Gouvernement provisoire, dont Léon Gambetta est la figure la plus combattante, a poursuivi la guerre contre l’Allemagne et constitué à cet effet trois armées dont l’armée de la Loire. C’est cette armée de la Loire, dirigée par le général Chanzy, qui se battit dans notre région, notamment à Châteaudun le 18 octobre, à Illiers les 31 octobre et 18 novembre, à Thiron-Gardais, La Fourche, La Madeleine et Bretoncelles le 21 novembre, à la Ferté-Bernard le 22 novembre, à Connerré le 24 novembre, à Loigny le 2 décembre, à Vendôme le 15 décembre, à Droué le 17 décembre, à Montoire le 27 décembre, à Montmirail le 29 décembre, de nouveau à la Fourche le 6 janvier, près de Nogent-le-Rotrou le 7 janvier, à Bellême le 8 janvier, au Mans le 21 janvier dont la défaite fut l’une des causes de la demande d’armistice, conclue le 28 janvier 1871 pour une cessation des combats le 19 février.

Les francs tireurs

Ces combats, véritables batailles avec prises de villes ou de villages ou simples escarmouches, outre les morts et les blessés, eurent des conséquences sur la vie des civils et le Perche, au cœur du conflit entre région parisienne, vallée de la Loire et Normandie, sous occupation militaire allemande au moins jusqu’à l’armistice de janvier, parfois jusqu’à la signature du traité de Francfort le 10 mai 1871, fut particulièrement concerné.

Même si ce conflit a déjà donné lieu à de nombreuses recherches et publications, il reste beaucoup à étudier : déroulement des combats ; enrôlements dans l’armée régulière, comités de défense, gardes nationales et corps-francs, réquisitions, morts au combat, blessés, ambulances et hôpitaux militaires ; rôle du télégraphe ; conséquences de l’instauration de la République et de l’envahissement du pays sur le fonctionnement des institutions ; occupation militaire allemande, exactions commises par l’armée allemande ; économie de guerre, secours et assistance, notamment de la part des Anglais ; dommages et reconstruction ; rôle de la presse etc. Et bien des sources d’archives, publiques et privées sont encore à exploiter. 

francs-tireurs-corps-franc
Les francs-tireurs
Monument aux morts de la guerre de 1870 à Longny-au-Perche

Il importe de ne pas oublier ce moment cruel de l’histoire du Perche et le Conseil scientifique des Amis du Perche a décidé d’axer sa thématique de 2020 sur la Guerre de 1870 dans le Perche en y consacrant un numéro double des Cahiers percherons qui paraîtra à l’automne 2020, en organisant des conférences, des visites (telles celle du Musée de la Guerre 1870 à Loigny-la-Bataille), etc. Rosine Cleyet-Michaud et Sophie Montagne Chambolle ont accepté d’assurer la coordination de l’ensemble de ces manifestations et, notamment, de la réalisation du numéro des Cahiers percherons.

Les publications des Amis du Perche

Page créée le 24 juillet 2020

Ecrit par Jean-François Suzanne