Catégories
Le Perche au Moyen-Age Manifestations

Samedi 19 juin 2021, chapelle de l’hôpital de Mortagne : Le legs architectural de Marguerite de Lorraine dans le Perche

Le legs architectural de Marguerite de Lorraine
dans le Perche

Conférence de Claude Boitard

Samedi 19 juin 2021, 18h00,
chapelle de l'hôpital de Mortagne-au-Perche

En cette année commémorative de la mort de Marguerite de Lorraine (1463-1521), il nous a semblé intéressant de consacrer une conférence à la question des traces architecturales visibles et disparues léguées par cette princesse à la province du Perche”.

Les nécessités de son époque (un demi-siècle après la Guerre de Cent-Ans) expliquent, bien sûr, pourquoi Marguerite de Lorraine a été une souveraine bâtisseuse, dans le Perche comme dans le reste de ses Etats. De plus, des découvertes toutes récentes, effectuées grâce au dépouillement d’archives jusqu’alors inexploitées, font voir comment ce qu’elle a fait à Mortagne a changé durablement la figure de la ville. Des  constructions qu’on lui attribuait jusqu’ici, on apprend ainsi qu’elle n’y est pour rien. D’autres toujours bien là ou dont il reste des traces peuvent lui être attribuées, ce que l’on découvre aujourd’hui à l’occasion de recherches approfondies. Au total, si les nécessités du temps ne suffisent pas à rendre compte de l’œuvre immobilière de Marguerite, peut-on remonter jusqu’à ce qui l’y a prédisposée ?

Tel sera l’objet de la conférence donnée par Claude Boitard, samedi 19 juin à 18 heures, dans la chapelle de l’Hôpital de Mortagne, grâce au concours des associations des Amis du Perche et de Mortagne-au-Perche patrimoine. Le propos sera illustré à mesure par la projection de vues prises par Vincent Lebel.

Cloitre du couvent Saint-François, Mortagne-au-Perche (crédit : Elisabeth Gautier-Desvaux)
Cloitre du couvent Saint-François, Mortagne-au-Perche (crédit : Elisabeth Gautier-Desvaux)

Respect du protocole sanitaire :

  • port du masque obligatoire
  • Respect des gestes barrières
  • gel hydroalcoolique à l’entrée.
  • Dans la limite des places disponibles.

Pratique :

  • Chapelle Saint-François, via le cloitre, au sein de l’hôpital Marguerite de Lorraine.
  • 9 rue de Longny-au-Perche, 61400 Mortagne-au-Perche
  • Entrée libre et gratuite.

Les publications des Amis du Perche :

# Sur Marguerite de Lorraine

# de Claude BOITARD

# de Vincent LEBEL :

Page créée le samedi 5 juin 2021, mise à jour le 5 juin.

Catégories
La Guerre de 1870 dans le Perche Manifestations

Luigny et Brou, 13 juin 2021 : AG, conférence et visite des Amis du Perche d’Eure-et-Loir

Luigny et Brou, 13 juin 2021 : Assemblée générale, conférence et visite des Amis du Perche d'Eure-et-Loir

Soizé le 28 mai 2021,

                                                      Chers amis,

Vous êtes conviés à assister à l’assemblée générale des Amis du Perche d’Eure-et-Loir  qui aura lieu à la salle des fêtes de Luigny (Eure-et-Loir) le dimanche 13 juin 2021 à 9h30.

              Au programme :

  • Accueil à partir de 9h30.
  • Assemblée générale ordinaire à 9h45 avec, à l’ordre du jour, les rapports moral et financier 2020, les propositions d’actions pour 2021 et les questions diverses.
  • Conférence de 10h30 à 11h30 par Rosine Cleyet-Michaud sur la Guerre de 1870 dans le Perche suivie de la visite de l’église de Luigny.

A 12h30, un repas vous est proposé à Brou, au Plat d’Etain, pour un prix de 25€ par personne (1).

              –    Vers 15h, visite de la ville de Brou.

Munissez-vous d’un masque et si les conditions sanitaires évoluaient, nous vous en ferions part rapidement.

                                                       Avec toutes nos amitiés percheronnes.

                                                                       Le président, Michel Krecke.

(1) Réservation des repas par chèque auprès de Michèle Sortais, 32 rue Paul Deschanel à Nogent-le-Rotrou (28400). Tout repas payé ne pourra être remboursé au-delà du 5 juin 2021.

Centre du bourg de Luigny au début du XXe siècle
Le centre du bourg de Luigny, au début du XXe siècle (perche-gouet.net)
Brou et la place des Halles
Brou et la place des Halles

Les publications des Amis du Perche

Sur la guerre de 1870

Sur Brou :

Sur Luigny :

Page créée le 29 mai 2021.

Catégories
Pays du Perche

Le Champs des Impossibles #2

Le Champs des Impossibles #02

Début mai 2021, dans son 35e numéro semestriel, Pays du Perche met en lumière la 2e édition du “Champ des Impossibles”, programmée par les bénévoles de l’association éponyme. Le parcours “Mémoires et Ruralités” est une invitation à reconsidérer l’histoire des habitants du Perche et la façon dont chacun à su s’ancrer dans ce territoire.

Toutefois, le contexte sanitaire a modifié le calendrier 2021 de nombreuses manifestations à l’image de ce parcours d’art contemporain du “Champ des Impossibles”.

Notez les nouvelles dates : du 4 juin au 4 juillet.
Renseignements : https://www.lechampdesimpossibles.com/

Pour aller plus loin:
NANCY (Isabelle), “L’art contemporain revient dans le Perche”, Pays du Perche, n°35, mai 2021, p. 56-57.

Page créée le 9 mai 2021.

Catégories
Manifestations

Fédération des Amis du Perche : un conseil d’administration étoffé

Fédération des Amis du Perche : un conseil d'administration étoffé et élargi

Le 11 octobre 2020, lors de l’Assemblée générale, les Amis du Perche ont procédé à de nouvelles élections : ils ont réélu le tiers-sortant et élu deux nouveaux membres (Florence Chaligné-Lepareur et Gwénaëlle Hamelin). Au nom du conseil d’administration, de nouveaux membres associés ont été intégrés : François Bourdin, Patrick Hoguet et Pierre Mercier de Beaurouvre.

Samedi matin, le conseil d’administration des Amis du Perche s’est réuni pour procéder – notamment – à l’élection du bureau des Amis du Perche. Alain Morin, réélu président de la Fédération, l’a voulu étoffé et élargi. En plus des vice-présidents de droit (les présidents des trois associations départementales), il a demandé à Elisabeth Gautier-Desvaux de devenir sa vice-présidente, poste vacant depuis la disparition de la regrettée Marie-Rose Simoni-Aurembou.

L’objectif de l’année 2021 est de poursuivre l’activité éditoriale, à travers les Cahiers Percherons et Pays du Perche, mais aussi l’édition de nouveaux ouvrages. La promotion du Perche se poursuivra à l’image de la réédition du nouvel autocollant.

Les Amis du Perche en conseil d'administration
Les Amis du Perche en conseil d'administration, samedi 23 janvier 2021.

Un nouveau bureau

# Président : Alain MORIN
# Président-délégué : Alain BRICE
# Vice-présidente : Elisabeth GAUTIER-DESVAUX
# Vice-présidents, représentant les associations départementales des Amis du Perche : Michel KRECKE (Eure-et-Loir), Jean-François SUZANNE (Orne), Jean de TAPPIE (Loir-et-Cher & Sarthe)
# Secrétaire générale : Michèle SORTAIS
# Secrétaire général adjoint : Jacky LECOMTE
# Trésorière : Michèle ERB
# Trésorier-adjoint : Claude CASAL

Page créée le 24 janvier 2021.

Catégories
Manifestations

Un nouvel autocollant pour promouvoir le Perche

Un nouvel autocollant
pour promouvoir le Perche

En novembre dernier, la Fédération des Amis du Perche a édité un nouvel autocollant. Le précédent opus, réalisé sous la présidence de notre ami Philippe Siguret, écoulé à près de 15.000 exemplaires, était épuisé depuis près d’un an.

Il est moderne et coloré, représentant les racines du Perche, son histoire : le rouge pour les trois chevrons de son blason, le vert foncé faisant allusion à ses forêts et son bocage. Enfin, le pommier symbolise l’une des spécialités culinaires du Perche.

Ainsi, pour Alain Morin, président de la Fédération des Amis du Perche, « ce nouvel autocollant permet d’identifier les Percherons qu’ils soient de souche ou d’adoption ou tout simplement amoureux de notre région, le Perche. »

 

En vente auprès des librairies, offices de tourisme, maisons de la presse et magasins habituels du Perche, ou auprès des Amis du Perche.

Jean-François SUZANNE, vice-président des Amis du Perche.

Page créée le 24 janvier 2021.

Alain MORIN, présentant le nouvel autocollant
Alain Morin, présentant le nouvel autocollant
Catégories
Manifestations

Les Amis du Perche de l’Orne font leur bilan de l’année 2020

Les Amis du Perche de l'Orne font leur bilan de l'année 2020

L’année 2020 s’achève, marquée par la COVID-19, qui a touché les commerçants et de nombreuses entreprises, mais aussi les associations. Faisons le bilan avec Jean-François Suzanne, président des Amis du Perche de l’Orne.

Forts de 432 adhérents en 2020, les Amis du Perche de l’Orne ont vu leurs activités se réduire. « Les objectifs de notre association ont été tenus : promouvoir et défendre le Perche, en poursuivant la recherche historique, en contribuant à la sauvegarde du patrimoine local ou en vulgarisant notre culture », nous rappelle J-F Suzanne. Concrètement, l’association a remis deux chèques à deux associations pour leur prix annuel : 500€ à Réveillon-Patrimoine et 300€ à Saint-Germain-des-Grois Patrimoine. Aussi, juste avant le confinement, le 29 février, « nous avons co-organisé, avec l’association Culture, Art et Patrimoine de Longny, une belle conférence d’Elisabeth Gautier-Desvaux sur ‘‘les châteaux de plaisance du Perche, un trésor oublié’’, qui fut un succès » [NDLR : 250 personnes étaient présentes à Longny]. Au moment des Journées du patrimoine, « Fabrice Morand avait présenté une belle exposition sur les ‘‘Découvertes archéologiques à Mortagne-au-Perche’’. Pendant une semaine, près de 200 personnes se sont déplacées dans la salle Fernand Vallée. »

S’y ajoutent les publications de la Fédération des Amis du Perche, sous la présidence d’Alain Morin : 3 numéros de Pays du Perche, dont le hors-série consacré aux « Saveurs du Perche », 3 bulletins des Cahiers Percherons dont un numéro thématique sur « la Guerre de 1870 dans le Perche », et la réédition d’un autocollant promouvant le Perche. Aussi, un nouveau site internet amisduperche.fr a été conçu par l’équipe je-communique.fr, sous la direction de Lydiane Le Roy (basé à la ZA Gaillons Bellevue, près de Mortagne).

Les administrateurs des Amis du Perche de l'Orne en visio-conférence
Les administrateurs des Amis du Perche de l'Orne, en visio-conférence, le 19 décembre 2020. Il manque sur la photo Michel Ganivet et Henri-Jacques Noton (crédit : André Quiblier)

Ainsi, au niveau des Amis du Perche de l’Orne, « le nombre d’adhérents reste stable, en passant de 435 adhérents (au 31 décembre 2019) à 432 adhérents un an plus tard. Mieux, 51 nouveaux adhérents nous ont rejoints. » Au passage, J-F Suzanne a « une pensée émue pour les adhérents décédés » (parfois touchés par la Covid), et par « la disparition brutale de François Thibault, un vice-président impliqué. » L’année a aussi bouleversé leur organisation : « si les administrateurs se sont revus en août en présentiel en respectant les gestes barrières requis, notre dernier conseil d’administration s’est tenu le 19 décembre en distanciel, via la visio-conférence : c’était une première ! »

Des projets

Marguerite de Lorraine, d'après le vitrail Renaissance de la Grande Verrière de l'église Saint-Barthélémy du Pin-la-Garenne (cliché : Michel Ganivet)
La guerre de 1870 dans le Perche
Le numéro double et thématique des Cahiers Percherons, une nouveauté appréciée par les lecteurs. En vente en librairies, maisons de la presse , offices de tourisme et boutiques habituelles du Perche. 200 pages, 16€ (hors frais de port)

Les Amis du Perche de l’Orne anticipent leurs activités pour 2021. « En effet, les associations locales ont un rôle à jouer dans l’animation du territoire : lorsque la situation sanitaire s’améliorera, nous organiserons des conférences et visite de bourg : l’objectif n’est pas seulement culturel, mais aussi social en permettant aux Percherons de renouer des liens de convivialité entre eux, de se retrouver. Certes, ils reçoivent des courriels mensuels de l’association, mais ceci reste insuffisant », révèle le président. Leurs activités seront en lien avec le 500e anniversaire de la mort de Marguerite de Lorraine ou dans le cadre des commémorations du 150e anniversaire de la Guerre de 1870 dans le Perche. « Actuellement, le calendrier se peaufine tranquillement », conclut Jean-François Suzanne, dans le but de promouvoir et de défendre le Perche.

Page créée le 24 janvier 2021.

Catégories
Comité scientifique La Guerre de 1870 dans le Perche

LES CAHIERS PERCHERONS OUVRENT LEURS PAGES À L’ÉVOCATION DE LA GUERRE DE 1870 DANS LE PERCHE

LES CAHIERS PERCHERONS OUVRENT LEURS PAGES À L’ÉVOCATION DE LA GUERRE DE 1870 DANS LE PERCHE

Les manifestations organisées ces dernières années pour commémorer la « Grande guerre » ont fait passer au second plan la mémoire d’un autre conflit « terrible », celui de 1870 dont nos campagnes et villes percheronnes ont pourtant été le théâtre. Loin de ne concerner que l’Est et bien naturellement Paris, dont le siège héroïque a durablement marqué les esprits, notre région s’est trouvée prise en étau par les armées de la Confédération germanique lancées vers la vallée de la Loire, avec le soutien de corps bavarois. Le relief accidenté et boisé de nos collines, susceptible de receler une résistance difficilement détectable, ne fut donc pas épargné par les combats opposant l’armée de la Loire aux forces d’invasion, l’occupation temporaire et le pillage de plusieurs bourgs, la réquisition de denrées alimentaires et le prélèvement de lourdes contributions financières. Deux épisodes majeurs ponctuèrent localement le redoutable hiver 1870-1871 : du 17 novembre au 18 décembre 1870, puis du 4 au 16 janvier, avant l’armistice du 28 janvier.
Les Cahiers Percherons se devaient de consacrer une large place à l’évocation de ce conflit aussi bref que brutal (qui préluda à la Commune de Paris), engagé en juillet 1870 sur la base d’une rivalité successorale au trône d’Espagne. Le premier numéro trimestriel double de la revue (n° 222-223) ouvre donc ses pages à 16 articles richement illustrés, placés sous la direction scientifique de Rosine Cleyet-Michaud et de Sophie Montagne-Chambolle, en coopération étroite avec Elisabeth Gautier-Desvaux. La place importante qu’y tiennent les témoignages de l’époque, dus à la plume de combattants comme de simples civils, transcrit avec force détails l’héroïsme comme les lâchetés, les combats, les marches harassantes des troupes, les prises d’otages et les pillages, l’attitude des autorités locales, le désarroi des populations et confère à ce volume un caractère particulièrement saisissant.
La sortie des presses, de l’Imprimerie Bellêmoise, est prévue pour le 21 décembre pour une mise en vente dans les librairies, maisons de la presse, offices de tourisme du Perche, comme sur le site de la Fédération des Amis du Perche.

La guerre de 1870 dans le Perche

200 pages, 74 illustrations, prix de vente public : 16 € (hors frais de port)

Page rédigée par Elisabeth Gautier-Desvaux, rédactrice en chef des Cahiers Percherons.

Les échos des lecteurs

# “Je viens de recevoir le dernier numéro de la revue consacrée à la guerre 1870-71 dans le Perche : une superbe édition !!! Merci à tous” (Didier ORSAL)

Page créée le 22 décembre 2020, mise à jour le 29 décembre.

Catégories
Comité scientifique

Cahiers Percherons 221 : Quelques témoignages

Cahiers Percherons n°221 : quelques témoignages

Trois fois dans l’année, les Amis du Perche publient les Cahiers Percherons, bulletins réalisés bénévolement par des historiens sous la direction d’Alain Morin (président des Amis du Perche, directeur de publication) et d’Elisabeth Gautier-Desvaux (secrétaire générale de rédaction). Quelques témoignages nous parviennent…

Monsieur le Président,

Lecteur attentif des Cahiers Percherons, je tiens à vous féliciter de la qualité de cette revue. J’ai particulièrement apprécié le numéro 221 de ces Cahiers Percherons, et notamment l’article “Le musée percheron et ses collections. Un trésor en sommeil” (qui me rappelle le souvenir et l’action de mon grand-père Olivier de Romanet).

Luc de Romanet, Conseiller général de l’Orne honoraire

Pour information, Olivier de Romanet a participé à la fondation de la Société percheronne d’histoire et d’archéologie, qu’il a présidée. Il fut membre de droit de la commission du Musée percheron.

Cahiers Percherons, n°221, 1er trim. 2020. 8€ (hors frais de port). Pour plus de renseignements, cliquez ici.

Cahiers Percherons, n°221
Cahiers Percherons n°221, août 2020, réalisé sous la direction d'Elisabeth Gautier-Desvaux

Page créée le 14 novembre 2020.

Catégories
Manifestations

François THIBAULT, vice-président des APO, nous a quittés

François THIBAULT,
vice-président des Amis du Perche de l'Orne,
nous a quittés

Chers Amis du Perche,

C’est avec beaucoup d’émotions, de peine et de tristesse que nous venons d’apprendre la disparition brutale de notre ami François Thibault (âgé de 72 ans), survenue mardi 29 septembre, en fin d’après-midi. 

Le vendredi 21 août dernier, il participait activement au conseil d’administration des APO, en bonne santé. Sournoisement, la maladie le rongeait petit à petit, se simulant derrière la course à pied (activité sportive quotidienne qui l’affectionnait tant). Deux semaines plus tard, il fut hospitalisé en urgence : le cancer était implanté à un stade bien avancé, le foudroyant.

François Thibault, vice-président des Amis du Perche de l'Orne, nous a quittés

"Un ami fidèle, un vice-président investi"

Accueil de J-F Suzanne & F. Thibault par Mme Beuzelin, à Réveillon (février 2019)
Accueil de J-F Suzanne & F. Thibault par Mme Beuzelin, à Réveillon (février 2020) (photo : David BELLESSORT)

Nous perdons un ami fidèle, mais aussi un vice-président pleinement investi dans sa mission de “chargé des relations avec les associations de sauvegarde du patrimoine”. Il arpentait de nombreux villages pour participer à une grande partie des Assemblées Générales des 30 associations de sauvegarde dont les APO sont membres. Comme nous tous, il faisait la promotion du prix des APO, en encourageant les bénévoles de nombreuses associations dans la restauration du patrimoine local et percheron, à l’image du prix de l’édition 2019. Il était présent aux différentes éditions du forum du patrimoine, organisé par le Conseil départemental de l’Orne à l’hôtel du département d’Alençon.

Lors de nos AG, conférences et promenades, François avait la joie et le sourire d’accueillir nos adhérents, les responsables associatifs. Il était présent à de nombreux salons du livre du Perche ornais, conseillant les bibliophiles sur les publications de la Fédération des Amis du Perche. Enfin, il donnait toujours un coup de main – avec les autres administrateurs – dans l’installation des salles de nos manifestations. 

Son action ne se limitait pas aux Amis du Perche. Depuis plusieurs décennies, il consacrait ses vendredi soir et samedi soir d’été à l’association “Au Coeur du Perche”, en utilisant sa voiture ancienne pour les spectacles à Courboyer, ou auparavant à Bellême. C’est ainsi qu’il a rencontré Annie et Michel Ganivet, et intégré l’association sous la présidence de Michel Ganivet, en devenant trésorier des Amis du Perche de l’Orne.

Il avait eu le projet de rédiger un article sur les panneaux de signalisation au profit des cochers du XIXe siècle, pour les Cahiers Percherons. Ce sujet lui était venu à l’idée, lorsqu’il faisait de la course à pied dans le Perche, du côté de la forêt de Bellême.

Bref, un promoteur des Amis du Perche, un défenseur du patrimoine, un amoureux du Perche.

François, tu me manques déjà, tu nous manques déjà. Nous garderons en mémoire ton sourire, ta joie, ta positivité.

 

Au nom des administrateurs des Amis du Perche de l’Orne et de la Fédération des Amis du Perche, j’exprime toutes mes condoléances à ses enfants, petits-enfants, sa compagne Dominique, mais aussi ses amis.

 

Jean-François SUZANNE, président des Amis du Perche de l’Orne.

Mis en ligne le 4 octobre 2020.

Catégories
Manifestations

Samedi 10 octobre, 14h30, Randonnée archéologique forestière, en forêt de Bellême

Samedi 10 octobre 2020 : Randonnée archéologique forestière, en forêt de Bellême

Depuis plus d’une décennie, Fabrice Morand (prospecteur archéologique missionné par le Service régional d’archéologie de Normandie et administrateur des Amis du Perche de l’Orne) arpente la forêt de Bellême. Il apporte son soutien auprès des responsables et techniciens de l’ONF, tels que Luc Souchet.

Ses travaux ont fait l’objet de nombreuses publications, au sein du Ministère de la Culture ou auprès des Amis du Perche :

# “Archéologie en forêt de Bellême, une activité métallurgique du haut Moyen Âge” (avec Nolwenn ZAOUR et Nicolas GIRAULT), Cahiers Percherons, n°179, 3e trim. 2009.

# “Découverte de silex du paléolithique en forêt de Bellême”, Cahiers Percherons, n°202, 2e trim. 2015.

Affiche Association Patrimoine de Saint-Mard, randonnée archéologique

Page créée le 3 octobre 2020.