Catégories
Manifestations

Les Amis du Perche de l’Orne percent des “Secrets de jardins du Perche”

Les Amis du Perche de l'Orne percent des

"Secrets de jardins du Perche"

Un samedi matin, près de 40 adhérents des Amis du Perche de l’Orne se sont donnés RDV à Boissy-Maugis, pour effectuer leur traditionnelle promenade annuelle.

 

« En 2022, pour les 75 ans de la fondation de notre association par Georges Massiot, notre séjour s’était déroulé durant deux jours en Anjou, raconte Michel Guérillot, vice-président chargé des animations. Au même moment, le thème de 2023 était déjà proposé par les administrateurs : découvrir des jardins percherons. »

Exceptionnellement, les déplacements se sont effectués en voiture, en effectuant du co-voiturage. « Des jardins très privés ont ouvert leurs portes pour les Amis du Perche, tels qu’un lieu – découvert en premier – sur la commune-délégué de Longny-les-Villages », nous informe Jean-François Suzanne, président de l’association aux 435 adhérents. D’autres sont visitables, à l’image du Jardin du Montperthuis ou celui du manoir des Perrines.

Les Amis du Perche de l'Orne devant le manoir de la Pillardière, lors de leur visite des jardins du Montperthuis (à CHemilly), le 17 juin 2023.
Les Amis du Perche de l'Orne devant le manoir de la Pillardière, lors de leur visite des jardins du Montperthuis (à CHemilly), le 17 juin 2023.
Les Amis du Perche de l'Orne échangeant avec Philippe Dubreuil, au sein des jardins du Monperthuis, le 17 juin 2023 (photo : Michel Ganivet)

Lors de chaque visite, les propriétaires et/ou jardiniers présents – tels que Philippe Dubreuil – indiquent les aménagements effectués, transmettent leur sensibilité, afin de donner (ou retrouver) une âme, en plus d’une histoire au jardin. « Lorsque j’ai découvert et acheté le manoir de la Pillardière, c’était une ferme agricole, relate Philippe Dubreuil. Les vaches et veaux côtoyaient le domaine constitué de la demeure des XVe-XVIe siècles, de sa longère, sa grange seigneuriale, du four à chanvre, des écuries. » Dès 2010, l’espace vierge a été redessiné par le jardinier mondialement connu : il intègre un jardin potager, une roseraie de près de 300 variétés de roses anciennes, une collection de cerisiers d’ornement, de chênes, de tilleuls, de pivoines, sans oublier une allée d’ormes.

En fin d’après-midi, les amoureux du patrimoine furent accueillis par la propriétaire du château de Maison-Maugis, pour découvrir le potager du château. Celui-ci est inscrit en août 1991 sur l’inventaire des Monuments historiques.

Au cours de la journée, entrecoupé par un repas au Bistro des Ecuries, les visiteurs ont pu s’approprier de la diversité des saleurs, des couleurs, de la vivacité des plantes, créant des lieux paisibles et en mettant en valeur le patrimoine du Perche.

Les Amis du Perche ont publié...

Page créée le 15 juillet 2023, mise à jour le 4 août.

Catégories
Pays du Perche

Pays du Perche n°36, 2e numéro semestriel 2021 des Amis du Perche

Pays du Perche n°36,
2e numéro semestriel 2021
des Amis du Perche

Lectures d'automne

Editorial,
de Marie-France Kayser

Cher lecteur,

Avec l’automne, voici votre nouveau numéro de Pays du Perche. Comme toujours, il fait la part belle à quelques pépites de notre territoire percheron historique et vivant.

Laissez-vous guider par Elisabeth Gautier-Desvaux. Elle vous dévoile tous les trésors cachés de Brou, autrefois dotée du qualicatif de “la Noble”. Saviez-vous que cette petite cité doit une grande part de son riche héritage patrimonial à Florimond Robertet, qui fut l’homme de confiance de trois rois, Charles VIII, Louis XII et François 1er ?

Pour célébrer le patrimoine vivant, notre magazine consacre une large place à l’enblème de notre région, le cheval percheron. Comme chaque 15 août, la Fête du cheval percheron lui a rendu hommage à l’écomusée du Perche avec les timbaliers de la Garde républicaine en invités d’honneur et la présence d’un public nombreux venu admirer les spectacles proposés. Qui mieux qu’Evelyne Morin, qui en est la créatrice, pour nous en parler ? La profession des éleveurs s’enrichit de nouveaux venus et nous sommes allés saluer les jolies juments nées au domaine de la Lochetière.

Vous le savez, nombre de personnalités, publiques ou artistes, connues ou inconnues, ont choisi de vivre sur notre territoire. Nous en avons rencontré plusieurs. D’abord, Bernard Esambert, polytechnicien, grand serviteur de l’Etat qui présida, entre autres, la Compagnie financière Edmond de Rothschild, l’Ecole polytechnique et l’Institut Pasteur. Enfin, plusieurs femmes formidables qui ont privilégié la qualité de vie offerte par notre territoire : Berengère et ses chiens de traineaux, Cécilia, entrepreneuse dynamique, Jenny gourmande d’opéra, Mélanie Casano, artiste peintre inspirée. La jeune génération n’est pas en reste : l’école de Nocé nous a invités à assister en direct au dialogue des écoliers avec l’astronaute Thomas Pesquet dans sa capsule spatiale. Une belle occasion de rendre hommage au travail mené pendant deux ans par l’équipe (enseignants et radioamateurs) qui a fait naître et orchestré ce projet “Perche in space-ARISS 61” !

Pour nos lecteurs amoureux de la nature, de la vie au grand air, des randonnées et des produits du terroir, bref de tout ce qui fait la spécificité de notre territoire, nous sommes allés chez Guillaume Painvin visiter The Good House, l’ensemble de chambres d’ôtes qu’il a aménagées au domaine du Grand Mont-Gâteau près de l’atelier de sa mère Catherine (voir notre article dans Pays du Perche 35). Nous sommes aussi partis en promenade dans le petit train de Tuffé et explorer des jardins : chez Armand Wagner à Mauves-sur-Huisne, chez Petra et Marc à La Genevraie (près de Mortagne-au-Perche), ou encore plus loin, à Saint-Symphorien, dans la Sarthe où les douves du château de Sourches abritent la plus grande collection de pivoines au monde.

Chers lecteurs, c ne sont pas les sujets qui manquent : nous vous parlons aussi de solidarité avec Bellême Patrimoine, d’aménagement, de festivals de cinéma et de danse, de musique, d’expositions… Sans oublier notre recette gourmande et les photos d’animaux sauvages de Christophe Aubert illustrées par un poème de Mireille Rosenberger.

Merci de votre fidélité et bonne lecture !

Page créée le 30 octobre 2021, mise à jour le 6 novembre.