Catégories
Comité scientifique Le Perche sous l'Antiquité

Mardi 16 août 2022, 20h30, Autheuil : conférence de Fabrice MORAND sur “La vie des gallo-romains dans le Perche”

Dans le cadre du P'tit Festival d'Autheuil

Conférence de Fabrice Morand sur
"La vie des Gallo-romains dans le Perche"

Mardi 16 août 2022, 20h30, église d'Autheuil

Originaire de Mortagne-au-Perche, passionné d’archéologie, administrateur des Amis du Perche de l’Orne, Fabrice MORAND collabore aux travaux du Service régional de l’Archéologie (en lien avec la DRAC à Caen) comme bénévole depuis plus de 20 ans. Guy LECLERC, archéologue antiquisant, sera aussi présent et apportera son éclairage sur Tourouvre, et plus précisément le diagnostique archéologique effectué à bois de Belgarde (à Autheuil). Une soirée riche en découvertes…

Les nombreuses prospections archéologiques de Fabrice Morand ont fait l’objet de publications, notamment dans les Cahiers Percherons, tel que “le relais routier gallo-romain d’Originy-le-Roux”. Aussi, il est l’auteur de plusieurs expositions qui se sont tenues à Mortagne-au-Perche (“Les agglomérations gallo-romaines du Perche [ornais]”, en septembre 2021).

Fabrice Morand, sur un chantier de fouille archéologique

Le P'tit Festival d'Autheuil, 4ème édition

Fabrice Morand a publié...

# sur l'époque gallo-romaine

# sur les autres périodes historiques

Page créée le 20 juillet 2022, mise à jour le 20 juillet.

Catégories
Comité scientifique Le Perche et l'Amérique Manifestations

Samedi 30 juillet 2022, Mortagne-au-Perche, une statue Pierre Boucher pour fêter le 400e anniversaire de sa naissance

Samedi 30 et dimanche 31 juillet,
Mortagne-au-Perche :
une statue Pierre Boucher pour fêter
le 400e anniversaire de sa naissance

A l’image de nombreuses provinces, Le Perche a vu partir des habitants qui ont migré en Nouvelle-France. En 1635, Pierre Boucher et sa famille en faisaient parti. Les 30 et 31 juillet, Mortagnais et Bourchervillois, Percherons et Québéquois, Français et Canadiens, ainsi que les descendants de Pierre Boucher se retrouvaient à Mortagne-au-Perche pour fêter le 400e anniversaire de sa naissance. Les Amis du Perche étaient présents à cette commémoration importante, organisée par la ville de Mortagne et Perche-Canada.

En milieu d’après-midi, plus de 100 personnes, délégation de Boucherville, délégation des descendants de Pierre Boucher, élus, Mortagnais et responsables associatifs étaient réunis pour découvrir la statue du natif de Mortagne, né en 1622 et qui quitta le Perche en 1635.

Inauguration et dévoilement de la statue Pierre Boucher, samedi 30 juillet 2022 (jardin public de l'Hôtel de ville de Mortagne-au-Perche)

C’est la 3e statue identique érigée, après celle se situant sur le Parlement de Québec et celle se situant à Boucherville. Sa réalisation par la ville de Mortagne s’est effectuée avec le soutien de la ville de Boucherville (qui a transmis les dessins numériques), le soutien financier des descendants de Pierre Boucher, de nombreux donateurs, de Perche-Canada, des Mécènes du Patrimoine de l’Orne et des Amis du Perche.

Le double soutien des Amis du Perche

Pour cet anniversaire, les Amis du Perche ont apporté leur contribution, en s’associant à Perche-Canada. Ainsi, sous la direction d’Elisabeth Gautier-Desvaux, Michel Ganivet a réuni de nombreux auteurs pour nous évoquer Pierre Boucher et ses descendances : ce travail a donné naissance au numéro 228 des Cahiers Percherons, édité par la Fédération des Amis du Perche. Parallèlement, les Amis du Perche de l’Orne ont décidé de soutenir la ville de Mortagne en attribuant le prix 2022 des APO à la réalisation de la statue Pierre Boucher : un chèque de 1.000€ avait été remis le samedi 2 avril à la ville de Mortagne, par l’intermédiaire de Michèle Lambert (maire-adjointe).

Entouré de Foulques de Montaigu (descendant de Pierre Boucher), d'Elisabeth Gautier-Desvaux (rédactrice en chef des Cahiers Percherons) et d'Alain Morin (président des Amis du Perche), J-F SUZANNE (président des APO) remit un chèque de 1.000€ - correspondant au prix des APO 2022 - à la ville de Mortagne représentée par Michèle LAMBERT (maire-adjointe), pour la reproduction de la statue Pierre Boucher (cliché Michel Ganivet)
Entouré de Foulques de Montaigu (descendant de Pierre Boucher), d'Elisabeth Gautier-Desvaux (rédactrice en chef des Cahiers Percherons) et d'Alain Morin (président des Amis du Perche), J-F SUZANNE (président des APO) remit un chèque de 1.000€ - correspondant au prix des APO 2022 - à la ville de Mortagne représentée par Michèle LAMBERT (maire-adjointe), pour la reproduction de la statue Pierre Boucher (cliché Michel Ganivet)

Le portrait de Pierre Boucher, par Michel Ganivet

Pour aller plus loin...

Le Perche et la Nouvelle-France : les publications

Dès le XVIIe siècle, le Perche crée des liens avec la Nouvelle-France. En effet, des familles percheronnes migrent vers l’autre rive de l’Océan Atlantique. Aujourd’hui, les différents jumelages ont permis aux Percherons, Canadiens et Québéquois de garder ces liens.
Les Amis du Perche ont publié de nombreux articles dans les Cahiers Percherons : dans un 1er temps, sous la direction de Françoise Montagne ; aujourd’hui, sous la plume de Michel Ganivet.

Lire la suite »
Pierre Boucher

Pour le 400e anniversaire de sa naissance, les Amis du Perche et Perche-Canada mettent à l’honneur Pierre Boucher

Samedi 2 avril 2022, à la salle des fêtes de l’Hôtel de ville de Mortagne-au-Perche, les Amis du Perche et Perche-Canada étaient réunis pour mettre à l’honneur Pierre Boucher, prélude des manifestations à venir cet été. Le nouveau numéro des Cahiers Percherons a été dévoilé et un chèque a été remis à la ville de Mortagne pour la reproduction de la statue du célèbre Mortagnais, se situant actuellement sur la façade du Parlement de Québec.

Lire la suite »

Page créée le 1er avril, mise à jour le 2 avril.

Catégories
Le Perche et l'Amérique

Le Perche et la Nouvelle-France : les publications

Le Perche et la Nouvelle-France :
les publications des Amis du Perche

Les deux ouvrages de synthèse

Après plusieurs décennies de recherches, Michel Ganivet (président de Perche-Canada) a synthétisé toutes ces informations à travers deux publications, éditées dans la collection “Perche & Canada, quatre siècles d’histoire”.

Ils ont été les premiers, en 1634, à établir une colonie organisée en Nouvelle-France aussi appelée « pays de Canada ». Ils venaient du Perche, la plus petite province de France. Ils n’avaient pour la plupart, jamais vu la mer. Et ils ont osé l’impensable : affronter l’océan, débarquer sur une terre méconnue aux immenses promesses. Défricheurs, bâtisseurs, cultivateurs, leurs noms de famille sont aujourd’hui parmi les plus répandus de l’actuelle province du Québec : les Tremblay, Gagnon, Cloutier, Bouchard, Boucher, Drouin , Guyon, Paradis, et tant d’autres patronymes issus de l’épopée, ont également, en quatre siècles, gagné les autres provinces du Canada et les États-Unis.
Premier volet d’une série appelée à retracer l’incroyable aventure, le livre de Michel Ganivet, abondamment illustré, raconte l’histoire des émigrants et de leurs descendants au cours du régime français (1621 à 1763). Il revient également aux sources du phénomène migratoire et tente de répondre aux questions essentielles sur les motifs du départ et la réussite de l’enracinement des Percherons sur les rives du fleuve Saint-Laurent.
Après Épopée en Nouvelle-France, premier volume de la série Perche et Canada, quatre siècles d’histoire, Michel Ganivet poursuit son récit. Le Grand Retour évoque l’oeuvre méconnue des descendants des émigrants, impliqués dans la conquête du Canada et des États-Unis. Pendant ce temps, la France, et plus encore le Perche, oublient le Canada. Étonnant « trou de mémoire » qui dure près d’un siècle ! L’Entente cordiale ayant apaisé la relation avec l’Angleterre, la situation se trouve radicalement modifiée.
Le Grand Retour a deux objectifs : intégrer dans la mémoire collective contemporaine, l’itinéraire d’« âmes conquérantes » qui ont contribué à la présence française en Amérique du Nord, et retracer les « retrouvailles » avec la terre des ancêtres, belle histoire qui, aujourd’hui encore, sous l’impulsion de l’association Perche-Canada, continue à s’écrire…

Les différents articles par thématique

# Les pionniers

# “Pierre Boucher, pionnier de la Nouvelle-France”, Cahiers Percherons, n°228 (numéro thématique), 4e trim. 2021.

# Landry (Yves), “les origines mortagnaises des “Boucher” d’Amérique”, Cahiers Percherons, n°195, 3e trim. 2013.

# Montagne (Françoise), “note sur Louis Gagné et son frère Pierre”, Cahiers Percherons, n° 53, 1er trim. 1977.

# Montagne (Françoise), “Du nouveau sur Robert Giffard, seigneur de Beauport”, Cahiers Percherons, n°25, 3e trim. 1967.

# Montagne (Françoise), “Jean Guyon, Percheron et Canadien”, Cahiers Percherons, n°28, 4ème trim. 1967.

# Aubry (Jean), “Louis Houde, natif de Manou”, Cahiers Percherons, n°47, 3e trim. 1975.

# Montagne (françoise), “Tourouvre et les Juchereau“, Cahiers Percherons, n°26, 2ème trim. 1967. (disponible uniquement en téléchargement)

# Montagne (Françoise), “note sur Antoine Rouillard“, Cahiers Percherons, n° 53, 1er trim. 1977.

“Pierre Boucher, seigneur en Nouvelle France”, Vidéo de Michel Ganivet, réalisé par APO Productions, avec Perche-Canada.

# Les Percherons au service de la Nouvelle-France

# Foreau (Christian), “Gilles Hocquart, intendant de la Nouvelle-France”, Cahiers Percherons, n°195, 3e trim. 2013.

# Foreau (Christian), “Une Nogentaise, héroïne de l’Acadie au XVIIIe siècle”, Cahiers Percherons, n°180, 4ème trim. 2009.

# Montagne (Françoise), “Notes sur Madame de La Peltrie“, Cahiers Percherons, n°34, 2e trim. 1972.

# les lignages avec les Percheron(ne)s

# Ganivet (Michel), [concernant Augustin de Glapion, dernier religieux percheron établi au Québec] “Alexis de Vieillard, itinéraire d’un noble percheron, Cahiers Percherons, n° 167, 3e trim. 2006.

# Montagne (Françoise), “[les Lemoyne] les Macchabées de la Nouvelle-France”, Cahiers Percherons, n°31, 3e trim. 1970.

# Par commune

# Montagne (Françoise”), “l’émigration mortagnaise au Canada”, Cahiers Percherons, n°68 (4e édition, mai 2000).

# Landry (Yves), “les origines mortagnaises des “Boucher” d’Amérique”, Cahiers Percherons, n°195, 3e trim. 2013.

#”Les Réveillonnais au Canada”, dans Robine (Pierre), “RÉVEILLON, BOURG AU CŒUR DU PERCHE”, Cahiers Percherons, n°61, 1er trim. 1980. (disponible uniquement en téléchargement)

# Montagne (françoise), “Tourouvre et les Juchereau”, Cahiers Percherons, n°26, 2ème trim. 1967. (disponible uniquement en téléchargement)

# Le départ vers la Nouvelle-France

# Ganivet (Michel), “Nouveaux regards sur l’émigration percheronne au XVIIe siècle”, Congrès France-Canada, Cahiers Percherons, n°197, 1er trim. 2014.

# Landry (Yves), “L’émigration percheronne en Nouvelle-France, étude comparative”, dans Les mouvements de population dans le Perche, XVIIe – XIXe siècles, actes du colloque du 25 octobre 2008 à Bellême, sous la direction de Claude Cailly, Amis du Perche, 2010.

# Montagne (Françoise), “tableau des contrats d’engagements”, Cahiers Percherons, n°26, 2ème trim. 1967. (disponible uniquement en téléchargement)

# La vie quotidienne en Nouvelle-France

# “Nouveaux regards sur le Perche et le Québec”, Cahiers Percherons, n°138, 1er trim. 1999.
–> Chauveau (Jean-Paul), “Les emprunts lexicaux du Québecois au Percheron”.
–> Tremblay (Marc), “Origines, Mariages et descendances des principaux fondateurs percherons établis en Nouvelle-France au XVIIe siècle”

# Morin (Alain), “Les Percherons, fondateurs de maladies génétiques au Québec”, Cahiers Percherons, n°126, 3ème trim. 1996.

# Pelatan (Jean), “Le cheval percheron, des origines à nos jours”, Cahiers Percherons, n°73-74, 1er trim 1983.

# Les Canadiens dans le Perche

# LE GOÏC (Matthieu), attaché de conservation à la Direction des archives et des biens culturels de l’Orne, “Les bûcherons canadiens dans les forêts du Perche, 1916-1919″, dans Le Perche de 1914 à 1918, Actes du colloque  des 4 et 5 octobre 2014, Mortagne-au-Perche, édité en 2015, p. 265-284.

Page créée le 24 juillet 2022, mise à jour le 1er août.

Catégories
Comité scientifique Le Perche au Moyen-Age Le Perche sous l'Antiquité

Cahiers percherons n°229 (Marguerite de Lorraine), éditorial d’Elisabeth Gautier-Desvaux

Cahiers percherons n°229
éditorial d'Elisabeth Gautier-Desvaux

Les Cahiers Percherons voient l’avenir en grand et inaugurent l’année 2022 avec un format adapté aux exigences du confort de lecture et à la place documentaire des illustrations, vecteur à part entière du témoignage historique, au même titre que l’écrit. Il s’agit aussi, pour l’équipe éditoriale des Amis du Perche, d’en harmoniser la forme avec celle des publications locales “soeurs”. Nos amis bibliophiles – et plus largement tous nos lecteurs  fidèles -, ne nous en voudront pas, nous l’espérons, de trancher ainsi de quelques centimètres avec la continuité matérielle de leurs collections.

Dans ce numéro trimestriel, la figure de Marguerite de Lorraine tient une place éminente, non que l’évocation de cette comtesse du Perche dont la vie s’inscrit entre le Moyen Age et la Renaissance ait été jusqu’alors absente de nos pages. Nous en pouvions en effet ignorer les multiples initiatives engagées en 2021 à l’occasion du 5e centenaire de sa mort. Expositions, conférences, concerts se sont en effet enchainés sur l’initiative d’un comité au sein duquel se trouvait représentée la Fédération des Amis du Perche, sans que la trace ne puisse forcément en être consignée. Six articles de taille variable relaient donc, en les approfondissant, les recherches conduites dans le cadre de cette célébration, sous la plume de Marie-José Michel, Thierry Hénault-Morel, Claude Boitard, Vincent Lebel, Philippe Siguret et de l’auteur de cet éditorial.

Logo 500 ans de la mort de Marguerite de Lorraine

La diversité de nos centres d’intérêt dont rend compte le sommaire de cette publication justifie toutefois que soient accueillies des contributions représentatives de disciplines et de périodes ouvertes : c’est le cas de l’étude archéologique de Fabrice Morand menée avec le concours de Guy Leclerc et du témoignage ethnologique de notre président, Alain Morin.

Ainsi s’agrège et se façonne, au fil de nos pages, la mémoire de notre territoire percheron, tandis que la vitalité de notre association, traduite par l’accroissement du nombre de ses membres, s’exprime à l’occasion de rencontres statutaires, culturelles et conviviales. 

Pour aller plus loin...

Logo 500 ans de la mort de Marguerite de Lorraine

Samedi 6 novembre 2021, 15h, Mauves-sur-Huisne : conférence de Marie-José MICHEL sur “Marguerite de Lorraine, une femme chef d’Etat oubliée de l’Histoire”

Samedi 6 novembre, l’association Mauves patrimoine accueillera, en l’église Saint-Pierre, Marie-José Michel pour sa conférence « Marguerite de Lorraine, une femme chef d’État oubliée de l’Histoire ». Marguerite de Lorraine fut sans aucun doute une femme de gouvernement. Elle a profité dans sa jeunesse du modèle de son grand-père, René d’Anjou, dit le bon roi René. À la mort de son mari, en 1492, Marguerite se retrouve seule avec trois enfants et un duché ruiné. Elle n’a d’autre choix que d’imposer une politique de rigueur budgétaire pour éviter la faillite. Elle se révèle une administratrice pugnace et courageuse, remettant des privilèges en question. Malgré toutes les difficultés (une centaine de procès), elle rétablira les finances du duché grâce à sa clairvoyance politique et à son souci d’économie. Marguerite s’inscrit dans la lignée des grandes figures féminines des XVe-XVIe siècles, telles Anne de Bretagne, Anne de Beaujeu, Louise de Savoie.

Lire la suite »
Logo 500 ans de la mort de Marguerite de Lorraine

Samedi 19 juin 2021, chapelle de l’hôpital de Mortagne : Le legs architectural de Marguerite de Lorraine dans le Perche

Les nécessités de son époque (un demi-siècle après la Guerre de Cent-Ans) expliquent, bien sûr, pourquoi Marguerite de Lorraine a été une souveraine bâtisseuse, dans le Perche comme dans le reste de ses Etats. De plus, des découvertes toutes récentes, grâce aux archives, font voir comment ce qu’elle a fait à Mortagne a changé durablement la figure de la ville. Des constructions qu’on lui attribuait jusqu’ici, on apprend ainsi qu’elle n’y est pour rien. D’autres toujours bien là ou dont il reste des traces, aujourd’hui seulement on découvre que c’est elle qui les a voulues. Au total, si les nécessités du temps ne suffisent pas à rendre compte de l’œuvre immobilière de Marguerite, peut-on remonter jusqu’à ce qui l’y a prédisposée ?
Tel sera l’objet de la conférence donnée par Claude Boitard, samedi 19 juin à 18 heures, dans la chapelle de l’Hôpital de Mortagne, grâce au concours des associations des Amis du Perche et de Mortagne-au-Perche patrimoine. Le propos sera illustré à mesure par la projection de vues prises par Vincent Lebel.

Lire la suite »

Page créée le 17 juillet 2022.

Catégories
Comité scientifique Le Perche au Moyen-Age

Bon de souscription de la Société française d’archéologie : “Nogent-le-Rotrou, roman et gothique”

Catégories
Les manoirs dans le Perche Manifestations

Samedi 11 juin 2022, RANDO PATRIMOINE – NATURE AUTOUR DE RÉMALARD, par Association Patrimoine de Saint-Mard

Catégories
Comité scientifique Manifestations

Pour le 400e anniversaire de sa naissance, les Amis du Perche et Perche-Canada mettent à l’honneur Pierre Boucher

Pour le 400e anniversaire de sa naissance,
les Amis du Perche et Perche-Canada
mettent à l'honneur Pierre Boucher

Samedi 2 avril, au cours de la matinée, Perche-Canada et les Amis du Perche avaient convié la municipalité, Foulques de Montaigu et de nombreux amis. En effet, tous s’étaient retrouvés autour d’une personnalité commune : Pierre Boucher. 

En 2022, les Mortagnais et les Bourchervillois, tout comme ses descendants, fêteront le 400e anniversaire de la naissance de Pierre Boucher. Né à Mortagne en 1622 au sein de la paroisse Notre-Dame, il quitte sa cité natale, le Perche et la France métropolitaine à l’âge de 13 ans pour s’installer en Nouvelle-France. Il apprend auprès des Jésuites, rencontre la communauté amérindienne des Hurons. Puis, il s’établit à Beauport (1641) puis à Trois-Rivières (1644), où il devient capitaine de la milice. En 1661, il est de retour en métropole, représentant la communauté auprès de la Couronne où il rencontre notamment Colbert. Anobli en 1662, il devient gouverneur de Trois-Rivières, qu’il quitte en 1667 pour fonder sa seigneurie Boucherville. En 1664, il est l’auteur de L’Histoire véritable et naturelle des mœurs et productions du pays de la Nouvelle-France, vulgairement dite le Canada, qu’il fait imprimer à Paris par Florentin Lambert. 

présentation officielle du CP 228 sur Pierre Boucher (le bureau et l'assistance), samedi 2 avril 2022, Mortagne-au-Perche

Présentation du numéro 228 des Cahiers Percherons

Pour Elisabeth Gautier-Desvaux, rédactrice en chef des Cahiers Percherons, ce numéro 228 – dédié à Pierre Boucher – est le fruit d’une collaboration entre les Amis du Perche et Perche-Canada à plus d’un titre : pas seulement le fait que les deux associations ont des fondateurs en commun, que Michel Ganivet soit l’un des précédents rédacteurs en chef du bulletin trimestriel, mais par le désir profond des deux associations percheronnes d’enrichir l’histoire commune de notre province. Ainsi, le 400e anniversaire de la naissance de Pierre Boucher a été l’occasion d’entreprendre de nouvelles recherches :

  • Pour Michel Ganivet, grâce aux recherches de Bernadette Mascarro dans les séries notariales des Archives départementales, de nouveaux actes ont été découverts sur le père de Pierre Boucher, permettant de comprendre la société mortagnaise à la fin du 1er tiers du XVIIe siècle.
  • Via les descendants de Pierre Boucher (tels que Foulques de Montaigu, Nicole Boucher de La Bruyère, Pierre de Boucherville-Baissac, Louis Dugas, Henry Neyrand, Jean du Pontavice), nous découvrons la postérité remarquable de Pierre Boucher. Il ne donne pas seulement naissance à 16 enfants (dont 15 d’un second mariage avec Jeanne Crevier), il crée une véritable dynastie seigneuriale, politique (Charles-Eugène de Boucherville est le 3e Premier ministre du Québec en 1874-1878, puis en 1891-1892), des religieux, des commerçants, scientifiques et artistes. Ils se sont installés au Canada, aux Etats-Unis, revenus en Europe (France, Ecosse), ou se sont implantés sur l’Ile Maurice.

La statue Pierre Boucher, prix des APO 2022

Depuis 2010, les Amis du Perche de l’Orne remettent chaque année un ou plusieurs prix au profit de la restauration du patrimoine. Après délibération des adhérents lors de l’AG du Pin-la-Garenne (le 4 septembre 2021), les Amis du Perche de l’Orne ont dédié le prix des APO 2022 à la réalisation de la statue Pierre Boucher, qui sera installée pour le 400e anniversaire de la naissance du célèbre Mortagnais. La présentation du n°228 des Cahiers Percherons a été l’occasion pour Jean-François Suzanne (président des APO) de remettre à la municipalité – représentée par Michèle Lambert, maire-adjointe – un chèque de 1.000€ pour soutenir la reproduction de cette statue, se situant actuellement sur la façade du Parlement de Québec.

Entouré de Foulques de Montaigu (descendant de Pierre Boucher), d'Elisabeth Gautier-Desvaux (rédactrice en chef des Cahiers Percherons) et d'Alain Morin (président des Amis du Perche), J-F SUZANNE (président des APO) remit un chèque de 1.000€ - correspondant au prix des APO 2022 - à la ville de Mortagne représentée par Michèle LAMBERT (maire-adjointe), pour la reproduction de la statue Pierre Boucher (cliché Michel Ganivet)
Entouré de Foulques de Montaigu (descendant de Pierre Boucher), d'Elisabeth Gautier-Desvaux (rédactrice en chef des Cahiers Percherons) et d'Alain Morin (président des Amis du Perche), J-F SUZANNE (président des APO) remit un chèque de 1.000€ - correspondant au prix des APO 2022 - à la ville de Mortagne représentée par Michèle LAMBERT (maire-adjointe), pour la reproduction de la statue Pierre Boucher (cliché Michel Ganivet)

Page créée le 17 avril 2022, mise à jour le 18 avril.

Catégories
Comité scientifique Le Perche de 1939 à 1945 Manifestations

Samedi 23 avril, 15h, Verrières : conférence & visites de Jean Chauvin “Croisées de verre”

"Croisées de verre"

Conférence et visites des églises de Verrières et Dancé
par Jean Chauvin

23 avril 2022 à 15h, à l’église de Verrières

église de Dancé (Orne)
église de Dancé (Orne)
église de Verrières (Orne)
église de Verrières (Orne)

Deux villages voisins, deux bombes, probablement le même jour, et une reconstruction nécessaire des vitraux confiées à deux maîtres-verriers de talent. A Verrières, Gabriel Loire exprime une esthétique de lumière qu’il développera tout au long de sa brillante carrière ; à Dancé, Paul Bony affirme la modernité expressive de l’Art sacré. Tous les deux créent une spiritualité ancrée dans la Beauté.

Cette visite commentée fait suite à l’étude comparative de Jean Chauvin publiée l’an passé dans les Cahiers Percherons (n°225).

Les Amis du Perche vous donnent rendez-vous le samedi 23 avril 2022 à 15h à l’église de Verrières où Jean Chauvin nous guidera.

Puis nous irons à l’église de Dancé écouter Jean évoquer les réalisations des ateliers des maîtres verriers Loire et Bony.

Manifestation organisée par les Amis du Perche d’Eure-et-Loir.

Page créée le 14 avril 2022.

Catégories
Comité scientifique

La forêt : APPEL À CONTRIBUTION POUR 2022

Cahiers Percherons :
LA FORÊT
APPEL À CONTRIBUTION POUR 2022

Dans le même esprit que le numéro thématique des Cahiers Percherons sur “L’eau dans le Perche“, les Amis du Perche lancent un appel à contribution sur le thème de la forêt pour 2022, alliant points de vue historiques et environnementaux. Les articles proposés doivent concilier la précision de recherches dûment référencées et la clarté narrative d’un propos agréable à lire. Des illustrations judicieusement sélectionnées sont bienvenues, sous réserve que leurs sources et les droits de reproduction y-attachés permettent de les légender ; une qualité optimale de définition doit par ailleurs en permettre la reproduction, sous forme de fichiers TIFF, JPG ou PDF (300 DPI minimum).

La liste des sujets énoncés ci-dessous est indicative et non limitative.

  • Cartographie des forêts, atlas forestiers
  • Forêts domaniales (royales et républicaines), forêts privées
  • Défrichements et prélèvements, régénération (évolution des superficies)
  • Administration forestière, de la maîtrise des eaux et forêts à l’ONF
  • Droit forestier, litiges (voir par exemple le conflit Hlevétius – Antoine de Chaumont)
  • Gestion forestière : plans de gestion, techniques et outillage, main d’œuvre, encadrement
  • Le réformateur des forêts du Perche : Arthur de Trégomain
  • Sylviculture, de la théorie à la pratique
  • Métiers de la forêt et du bois (bûcheronnage, charbonnage, charpente, menuiserie, ébénisterie, etc)
  • Commercialisation et exportation du bois
  • Transport du bois : routes forestières, moyens de transport (des routes au chemin de fer, mules et chevaux
  • La forêt énergétique (bois de chauffage, charbon de bois…)
  • Faune et flore de la forêt
  • La forêt nourricière (cueillettes, pacage, etc.)
  • La chasse (territoires, réglementation, évolution, gardes chasse et braconnage) (voir par exemple le conflit
  • La forêt refuge (des grandes invasions à la résistance, les lignes de défense)
  • Archéologie forestière (évolution des techniques et résultats appliqués au Perche)
  • Les maisons forestières
  • Toponymie forestière
  • Sociologie des populations forestières

Elisabeth GAUTIER-DESVAUX, rédactrice en chef des Cahiers Percherons.

courriel : cahierspercherons@gmail.com

Page créée le 16 janvier 2022, mise à jour le 19 février 2022.

Catégories
Comité environnement Comité scientifique L'eau dans le Perche Manifestations

Un Cahier Percheron en forme de livre sur “L’eau dans le Perche”

Un Cahier Percheron en forme de livre sur "L'eau dans le Perche"

Les Amis du Perche avaient testé, en 2020, la formule d’un numéro thématique double des Cahiers percherons sur la guerre de 1870. Forts du succès qui s’est traduit par l’épuisement des 1100 exemplaires imprimés en moins d’un an et fidèles à leur double vocation patrimoniale et environnementale, ils rééditent la formule avec 15 articles sur le thème de l’eau, répartis en 5 chapitres : eaux vives et capricieuses (les inondations mémorables autour de Mamers et Nogent-le-Rotrou, par Michel Ganivet et Alain Morin), eaux dormantes (mares et étangs, un article rédigé par l’équipe du pôle environnement du Parc naturel régional), eaux domestiquée (l’adduction d’eau dans les villes et les demeures aristocratiques, par Bernadette Mascaro, Rosine Cleyet-Michaud et Christian, Guyon), eaux laborieuses (l’industrie dans la vallée de la Commeauche et les pollutions liées au rouissage du chanvre, par Claude Cailly et Thierry de Loppinot), eaux bénéfiques (eaux minérales et naturelles, fontaines miraculeuses, loisirs aquatiques, par Alain Morin, Christian Guyon et Gwenaëlle Hamelin). Ponctuées par la transcription de témoignages oraux conservés à l’écomusée du Perche, ces études constituent un tour d’horizon passionnant et largement illustré, coordonné par Elisabeth Gautier-Desvaux, rédactrice en chef de la revue.

Lancement du numéro thématique des Cahiers Percherons sur l'eau (18 décembre 2021, Ecomusée du Perche)

Pour aller plus loin...

La Commeauche

Appel à contributions sur “l’eau dans le Perche”

Après le numéro trimestriel double sur La guerre de 1870 dont la parution est prévue en novembre prochain, nous programmons pour l’année 2021 un ensemble d’articles sur le thème de l’eau dans le Perche. Il s’agit notamment de faire dialoguer les points de vue des scientifiques environnementaux et ceux des historiens, de manière à couvrir un champ d’études diversifié.

Lire la suite »

Les échos de la presse

Page créée le 4 décembre 2021, mise à jour le 16 janvier 2022.