Lors de leur Assemblée générale,
au château des Feugerets,
la Fédération des Amis du Perche
honore la mémoire d'Alain Morin (samedi 4 mai 2024)

Près de 120 personnes étaient présentes – dont Anick Bruneau (présidente du Parc naturel régional du Perche, conseillère départementale de l’Orne)  représentant Christophe de Balorre (président du Conseil départemental), de nombreux maires et maire-adjoints, des responsables associatifs – au château des Feugerets pour leur traditionnelle assemblée générale ordinaire de la Fédération des Amis du Perche.

2024-05-04, AG Fédération, château des Feugerets, diapo 1

Chers Amis du Perche,
Chère Evelyne,
Nous sommes, aujourd’hui, rassemblés au chateau des Feugerets – sur l’invitation des Amis du Perche à l’Orne – pour y tenir notre assemblée générale ordinaire de l’Orne. Je tiens tout d’abord à remercier les Amis du Perche de l’Orne, par l’intermédiaire de Michel Guérillot, vice-président chargé des animations, pour l’organisation de cette journée dans un cadre exceptionnel – ce domaine fut fermé au public pendant plusieurs décennies – pour une journée qui se veut aussi exceptionnelle.

Hommage à Alain Morin

1993-2023 : pendant plus de 30 ans, Alain Morin a présidé la destinée des Ais du Perche. Nous avons tous eu la chance de le rencontrer/côtoyer lorsqu’il fut une jeune Amis du Perche, puis dans sa mission de président fédéral.
Il était attachant, passionné dans la sauvegarde du Perche, dévoué au sein de l’association, enthousiaste dès que l’on évoquait le Perche/son Perche. Inversement, gare à celui qui avait l’intention si ce n’est la pensée de dégrader notre province adorée : pour cela, il utilisait le verbe, son franc-parler, qui le caractérisait tant.

Journaliste, il était témoin de son temps, et portait un regard sur la société, cherchait à la comprendre, faisait le lien entre le passé et le présent, favorisait les liens entre les Percherons de souche et les accourus.

Pour savoir où on va, Alain Morin défendant sans cesse la connaissance, la recherche historique, archéologique, ethnologique, anthropologique, mais aussi l’histoire du bâti, tout en se passionnant pour la sauvegarde de l’environnement et en participant à la protection de la race du cheval percheron. Pour cela, il favorisait :

  • les publications des Cahiers Percherons, en relançant un comité de rédaction
  • les publications scientifiques, grands publics, les trésors et étude et documents
  • la publication d’une nouvelle revue en 2004 : « Pays du Perche », le « bébé d’Alain », devenu grand aujourd’hui.

En plus de sa présidence des Amis du Perche, il siégeait dans différentes instances :

  • au sein du bureau du Musée des ATP du Perche, en continuité de Jean Massiot, Armand Gouyon et de Philippe Siguret.
  • au sein du Parc naturel régional du Perche, en présidant notamment la commission culture.

Ces dernières années – et encore plus au cours des derniers mois – Alain luttait contre la maladie. Il était tenace face à la douleur et ne le montrait pas : il restera présent jusqu’au bout pour mener à bien ses projets :

  • l’édition de « La sorcellerie dans le Perche« , édité en juillet 2023.
  • la réédition du « Trésor du Parler percheron« 
  • l’écriture d’un ouvrage dédié à « la médecine empirique dans le Perche« .

Je dois dire que j’aurai préféré être à ses côtés lors de cette assemblée générale exceptionnelle. En effet, il n’a pas à rouger pour son bilan qui est plutôt glorieux. Sous sa présidence, les Amis du Perche ont : 

  • fait classé la forêt de Réno-Valdieu en site naturel, reconnaissance au plus haut niveau du patrimoine paysager naturel.
  • participé à la création du Parc naturel régional du Perche, en siégeant au sein du comité syndical de préfiguration (1991-1998)
  • soutenu l’Ecomusée du Perche, en organisant l’exposition « Des voix, des visages » (sous la direction de Nathalie Fey), en co-organisation des colloques environnementaux, en soutenant des manifestations.
  • édité une nouvelle revue – complémentaire des Cahiers Percherons – Pays du Perche (dès juin 2004)
  • créé un comité scientifique (en 2004, sous la présidence du Col. René Andrieu) et un comité de rédaction des Cahiers Percherons, ne faisant plus qu’un aujourd’hui.
  • créé un comité environnement
  • organisé six colloques historiques depuis ceux de la Lubinière : Le pouvoir dans le Perche au temps des Rotrou, Le Perche de 1940 à 1944, Les mouvements de population dans le Perche, La Révolution au Perche, Le Perche de 1914 à 1918, Le Perche en sortie de guerre (1918-…).
  • publié au moins 48 livres dans les collections « Présence du Perche », « Trésors du Perche », « Etude et documents », « le Perche en cartes postales », « Romans historiques », soit une moyenne de 1,5 livres/an.

Oui, le bilan des Amis du Perche sous la présidence d’Alain Morin est très honorable, et nous devant tant au 3e président des Amis du Perche, qui s’est investi sans compter son temps, son énergie, sa détermination.

C’est pourquoi je vous demande d’honorer la mémoire d’Alain Morin, en respectant une minute de silence.

Aussi, je souhaite que nous lui dédions cette assemblée générale. Si vous êtes d’accord, merci de l’applaudir.
Je vous en remercie.

2024-05-04, AG Fédération, château des Feugerets, diapo 11 (hommage à Alain Morin)

2023, le bilan sous la présidence d'Alain Morin

L’ordre du jour de notre assemblée générale porte sur les différents rapports au titre de l’année 2023. Alain Morin étant décédé le 27 décembre dernier, je me ferai son porte-parole pour ce rapport moral 2023. Au cours de l’année passée, les administrateurs se sont réunis cinq fois en conseil d’administration, avant et après l’AG du 13 mai 2023 qui s’est tenu à Thiron-Gardais. Pour rappel, le rôle de la Fédération des Amis du Perche est d’enrichir l’histoire locale, en publiant les travaux des historiens, érudits locaux ou universitaires, à travers les Cahiers Percherons. Elisabeth Gautier-Desvaux, rédactrice en chef, a rappelé la formule établie depuis plusieurs années : 2 numéros trimestriels varias et 1 numéro double thématique : après le numéro thématique sur « la guerre de 1870 dans le Perche » (2020, épuisé), sur « l’eau dans le Perche » (2021), sur « la forêt dans le Perche » (2022), sur « chevaux et consorts, les équidés dans le Perche » (2023), les prochains numéros thématiques porteront sur les « Sports et jeux dans le Perche » (en 2024, Jeux olympiques oblige) et sur la thématique de la mort (en 2025). Elisabeth Gautier-Desvaux tient à remercier – par la présence d’Anick Bruneau, conseillère départementale – le Conseil départemental de l’Orne pour son soutien financier (une subvention de 1.500€) et l’aide des Archives départementales de l’Orne dans la transmission de documents d’archives (représenté par Séverine Niveau, adjointe du directeur Jean-Pascal Foucher).

Les Amis du Perche disposent aussi de la revue Pays du Perche, qui traite du patrimoine, de la culture, de notre environnement. Avant que je ne laisse la parole à Emmanuel Berck, notre rédacteur en chef, je tiens à rendre hommage à Marie-France Kayser, 3e rédactrice en chef de Pays du Perche, qui nous a quitté quelques jours après la messe en mémoire de nos amis disparus au prieuré de Sainte-Gauburge. Pendant plusieurs années, elle avait accepté d’effectuer cette transition entre Nathalie Fey et Emmanuel Berck, en restant bénévole. Nous ne l’oublierons pas.

Marie-France et Alain Morin, au château des Comtes du Perche, inauguration de la salle Georges Massiot (15 octobre 2022, Nogent-le-Rotrou)
Logo Cap'Asso, région Centre Val de Loire

Avant de décéder, Alain Morin avait obtenu la validation d’une aide de la région Centre – Val de Loire. A travers le projet CAP’ASSO, les Amis du Perche percevront pendant 3 ans une aide de 19.500€, afin de moderniser notre revue et financer la rémunération de notre rédacteur en chef Emmanuel Berck. Je profite de l’instant pour remercier infiniment Harold Huwart pour son aide constante.

Emmanuel Berck revient sur les numéros passés, réalisés avec l’aide d’une équipe de journalistes. Le comité de rédaction va s’étendre en intégrant une pigiste du Loir-et-Cher. Outre la sortie du n°41 (présenté à Rémalard, le 24 avril 2024), le prochain hors-série portera sur les 20 ans de Pays du Perche (en effectuant des multiples de 20).

Je tiens à dire que c’est une chance de voir deux rédacteurs en chef travailler de concert. Alain Morin était satisfait de ce travail collaboratif, et n’hésitait pas à le dire en CA fédéral.

Le 8 juin 2023, à Condé-sur-Huisne, Alain Morin entouré d’Emmanuel Berck et d’Elisabeth Gautier-Desvaux.

Emmanuel Berck, Alain Morin et Elisabeth Gautier-Desvaux, présentation du PdP 39 (8 juin 2023, Condé-sur-Huisne)

Enfin, l’activité éditoriale de la Fédération porte sur les publications d’ouvrages. Ainsi, en 2023, les Amis du Perche ont édité le livre d’Alain Morin portant sur la Sorcellerie dans le Perche. Juste vous dire que l’impression numérique est une chance pour les Amis du Perche, que nous utilisons depuis plus de 10 ans, car elle permet d’effectuer des petits tirages de 300 exemplaires, de réimprimer un titre à 100 exemplaires.

Je profite de l’instant pour remercier les bénévoles qui oeuvrent à chaque instant :

  • Michèle Sortais, Jacky Lecomte et Jacky Léger, au sein du Secrétariat général
  • Michèle Erb, assistée de Claude Casal, au sein de la trésorerie générale, en lien avec les trésoriers des associations départementales.
  • nos adhérents qui participent aux mises sous pli et à la distribution des Cahiers Percherons, de Pays du Perche, du courrier.

Les Amis du Perche constituent une petite entreprise qu’il faut bien gérer. En effet, nous étions 844 adhérents (au 31 décembre 2023), soit 8 de moins comparés à 2022. Pour notre société savante, 844 adhérents, c’est l’une des plus grande association culturelle, scientifique et patrimoniale de nos régions. Alors, merci à eux, merci à vous.

Depuis près de 10 ans, par l’intermédiaire d’Alain Morin, conseiller municipal, la commune de Saint-Pierre-la-Bruyère nous a mis à disposition gracieusement une salle pour entreposer une très grosse partie de notre stock de livres. L’an passé, la commune de Saint-Pierre-la-Bruyère a commencé à réfléchir sur la poursuite de l’aménagement de son bourg, qui passe par la récupération de son bien.

Dans ces conditions, les Amis du Perche ont décidé de réaliser un inventaire maériel de nos livres : constat a été fait que des ouvrages étaient abimés – et donc invendables ; pour d’autres, le stock était conséquent (surtout lorsque l’imprimerie numérique n’existait pas dans les années 1990, 2000, 2010). Ainsi, dans le but d’anticiper un déménagement à venir du site de Saint-Pierre, nous avons pris la décision de mettre au pilon les ouvrages abimés, des exemplaires de PdP (en-dehors des hors-séries), avec le souhait que le papier soit recyclé.

Enfin, en 2023, nous avons été obligé de nous séparer de notre ancien commercial, en le licenciant. En effet, pendant près de 5 mois, celui-ci n’effectuait plus les tournées pour ravitailler les points de vente, ne répondait plus aux demandes de notre trésorière livrer auprès des librairies, offices de tourismes, maisons de la presse, et pour réaliser les inventaires des ventes. Ceci a créé des préjudices sur les ventes de PdP.
En fin d’année 2023, un nouvel attaché commercial a été recruté en la personne de M. Avenet.
Aussi, au nom du conseil fédéral et en votre nom chers amis, je tiens à remercier tous les administrateurs qui ont livré bénévolement les boutiques, offices de tourisme, maisons de la presse et librairies, en suivant le circuit de distribution mis en place par Daniel Chevée. Nous pouvons les applaudir.

Enfin, en août 2023, nous avons signé un partenariat avec Radio Grand Ciel, permettant de diffuser 11 émissions dans l’année 23-24. Les liens sont mis en ligne sur notre site internet.

Pour conclure, les administrateurs des Amis du Perche ont à cœur de réaliser leur mission : « connaître, sauvegarder et valoriser le patrimoine percheron ». Nous nous y employons au quotidien.

Je vous en remercie.

==> Le rapport moral a été adopté à l’unanimité des personnes présentes et représentées.

2024-02, Radio Grand Ciel, Michel Krecke et Claude Casal interviewés par Christiane Blin
Michel Krecke et Claude Casal interviewés par Christiane Blin (Radio Grand Ciel, février 2024)

Un budget déficitaire et des subventions

La réunion statutaire s’est poursuivie par la présentation du rapport financier, par Claude Casal, trésorier-adjoint de la Fédération (en l’absence de Michèle Erb, retenue pour raison familiale). 

Le budget est marqué par des recettes conséquents :

  • le nombre élevé d’adhésions (certes en baisse), avec l’intégration de nouveaux adhérents, compensant les décès, les arrêts en raison du grand âge. S’y ajoutent des dons, en augmentation.
  • Les ventes de publications : le Trésor du Parler Percheron, abonnements au Cahiers Percherons, à Pays du Perche.
  • une reprise de provision sur les stocks, suite à la destruction d’ouvrages.
  • les subventions (Conseil Départemental de l’Orne et CAP’ASSO)
  • nos intérêts sur le livret A.

Parmi les dépenses, à noter :

  • les ventes de PdP mises à mal par l’absence d’agent commercial pendant 5 mois.
  • hausse des prix des impressions (malgré nos mises en concurrences des imprimeurs)
  • l’augmentation des frais postaux, en raison de l’envoi du livre d’Alain Morin « la Sorcellerie dans le Perche ».
  • l’augmentation du loyer et des frais de bureau.

Les comptes, « réalisés avec minutie et sérieux par Michèle Erb« , ont été vérifiés par Francine Mallet-Lamy. Celle-ci les a trouvé sincères et véritables. Jean-François SUZANNE et le bureau ont remercié chaleureusement notre trésorière pour son travail effectué au quotidien.

==> Le rapport financier et le rapport des vérifications des comptes ont été votés à l’unanimité.

Les projets en 2024 et perspectives

1°) Suite à la disparition de notre regretté président, la Fédération des Amis du Perche a poursuivi ses missions.
–> Tout d’abord, remercions Alain Brice qui a assumé et assuré l’intérim de la présidence.
–> Ensuite, il a été décidé de ne pas attendre cette assemblée générale pour renouveler le bureau fédéral. Ainsi, après une réunion de bureau, le samedi 3 février, les administrateurs ont décidé d’élire votre serviteur à la présidence de la Fédération. Si cette élection m’honore, elle montre aussi la tâche qui m’incombe : vous n’êtes pas sans savoir que j’ai encore des responsabilités professionnelles, en étant chef d’établissement de collège.

De surcroît, plusieurs décisions ont été prises :

  • je suis épaulé par Michel Krecke (nouveau président-délégué), Elisabeth Gautier-Desvaux (vice-présidente, chargée du pôle scientifique et culturel), Claude de Salvert (vice-présidente), Alain Brice (vice-président chargé des questions juridiques).
  • Les membres du secrétariat général et de la trésorerie n’ont pas changé à ce jour. Toutefois, je suis à la recherche d’une nouvelle trésorière, qui fera le tuilage avec Michèle Erb pendant 2 ans.
2024-05-04, AG Fédération, château des Feugerets, diapo 30 (35 ans création Fédération)

2°) Pour le 35e anniversaire de la création de la Fédération des Amis du Perche, des changements vont s’opérer au cours de l’année.

Dans le rapport moral, je vous indiquais le travail mené sur le stock pur anticiper notre départ du site de Saint-Pierre-la-Bruyère. Quasi au même moment, nous avons reçu une proposition de la mairie de Nogent-le-Rotrou pour que les Amis du Perche reviennent aux sources. En effet, en 1957, les Amis du Perche s’appelaient les « Amis du Vieux-Nogent » dans le but de préserver le patrimoine nogentais (et surtout le donjon du château des Comtes du Perche). Ainsi, la ville de Nogent nous mettrait gracieusement à disposition l’ancien tribunal de justice, se trouvant dans le domaine de l’ancienne abbaye Saint-Denis, un lieu prestigieux, à proximité des anciennes sépultures comtales des Rotrou.
Je vous annonce que le CA a décidé que le siège social de la Fédération va donc être transféré de Rémalard à Nogent. Avant un transfert physique, le formulaire de changement d’adresse du siège a été déposé auprès de la sous-préfecture de Nogent (article 3 des statuts de la Fédération).

3°) Cette année, nous fêtons les 20 ans de Pays du Perche, comme l’a expliqué Emmanuel Berck. Ainsi, de façon itinérante, nous présenterons PdP dans les différents départements.

4°) 2024 sera une année chargée dans le domaine éditorial :

  • Le Trésor du Parler percheron sera réédité pour la 5e fois. Ce travail mené de concert par Michèle Erb, Elisabeth Gautier-Desvaux, Florence Lepareur et Emmanuel Berck. L’ouvrage sera publié en septembre, le bulletin de souscription vous parviendra fin juin.
  • Avant de nous quitter, Alain Morin a rédigé un manuscrit sur « la médecine empirique dans le Perche« . Nous souhaitons l’éditer pour Noël.

5°) Nous avons demandé à Pierre-Olivier Mercier de Beaurouvre de succéder à Daniel Chevée à la présidence du comité environnement. Le comité s’est réuni et souhaite se pencher sur la préservation du bocage dans le Perche. Pour cela, le comité a besoin de s’étoffer en intégrant de nouveaux membres venant des différents départements, des différentes associations : un appel est lancé.

6°) La communication se poursuivra :

  • Nous allons renouveler le partenariat avec Radio Grand Ciel
  • nous avons signé un partenariat avec les Podcast du Perche.
  • le site internet https://amisduperche.fr continuera de fonctionner et de s’étoffer.

2024 : renouvellement du tiers sortant

2024 est une année électorale. Ouvert à 8h30, le bureau de vote s’est fermé à 10h15 et s’est déroulé sous la présidence de Elisabeth Gautier-Desvaux, assistée de Jacky Léger et de Pierre-Olivier Mercier de Beaurouvre. Elisabeth Gautier-Desvaux a dévoilé les résultats sans surprise. 126 personnes (présentes et représentées) ont renouvelé les mandats des administrateurs suivants :

  • Daniel CHEVEE
  • Michèle ERB
  • Jacky LEGER (membre-associé pendant 1 an et demi)
  • Séverine NIVEAU
La partie statutaire achevée, les adhérents présents ont pu découvrir le château des Feugerets, puis échanger lors du cocktail et du repas préparé par Gauthier-Traiteur.

Page créée le 12 mai 2024.

Retour en haut