Promo !

NOGENT-LE-ROTROU ÉCONOMIE ET SOCIÉTÉ (1660-1914) auteur Claude CAILLY

AUTEUR : CLAUDE CAILLY

29,00 27,55 TTC

NOGENT-LE-ROTROU ÉCONOMIE ET SOCIÉTÉ (1660-1914) auteur Claude CAILLY

Catégorie

Description

L’ouvrage de Claude Cailly est le fruit de ses travaux d’histoire économique et sociale concernant la province du Perche. Prolongeant sa thèse publiée par la Fédération des Amis du Perche en 1993, sous le titre Mutation d’un espace proto-industriel : Le Perche aux XVIIIe et XIXe siècles, il y étudie l’économie et la société de Nogent-le-Rotrou, capitale économique du Perche, des années 1660 à la Première Guerre mondiale. Pendant cette période, l’évolution et les structures démographiques font écho à la conjoncture longue et aux structures économiques spécifiques de la ville. Son économie avec son industrie textile des étamines à vocation internationale dans ses phases d’apogée et de déclin puis sa reconversion dans la seconde moitié du XIXe siècle avec l’apparition de nouvelles industries, façonnent des structures sociales profondément inégalitaires. Avant la Révolution, la coupure est profonde entre deux principales classes sociales : une grande bourgeoisie de négociants et un monde artisanal dépendant d’une petite bourgeoisie de fabricants d’étamines indépendants voire de marchands fabricants, de marchands merciers et drapiers, à laquelle se rattache la bourgeoisie de talents. Au XIXe siècle, après le déclin de l’industrie lainière, si cette structure sociale nogentaise est moins profondément inégalitaire, les oppositions ne disparaissent pas. Elles se modifient avec l’apparition de nouveaux acteurs économiques et de nouvelles classes sociales : la bourgeoisie industrielle et la classe ouvrière.
Alors qu’au XIXe siècle, la transition industrielle des campagnes et des autres villes du Perche échoue, Nogent-le-Rotrou reste – non sans heurs et malheurs – la seule ville industrielle d’une région industriellement désertifiée et de plus en plus sous-peuplée en dépit d’un timide redressement démographique depuis une dizaine d’années. Malgré ce dynamisme industriel, le pôle urbain nogentais reste cependant insuffisant pour entraîner un développement autocentré du Perche dans son ensemble.

Claude Cailly, né à Nogent-le-Rotrou en 1946, est maître de conférences honoraire en histoire à l’université Michel de Montaigne de Bordeaux. Il est l’auteur d’une thèse d’histoire économique sur la proto-industrie régionale et de nombreux articles dans différentes revues historiques nationales et locales.

Table des matières
Introduction
Première partie – La démographie aux XVIIIe et XIXe siècles
Chapitre premier – Le cadre urbain
Chapitre II – La démographie au XVIIIe siècle
Chapitre III – La démographie auXIXe siècle
Deuxième partie – L’économie nogentaise aux xviiie et xixe siècles
• Première sous-partie – L’économie nogentaise aux xviiie siècle
Chapitre IV – Nogent-le-Rotrou, capitale économique d’une région proto-industrielle
Chapitre V – L’industrie étaminière au xviiie siècle : une proto-industrie à croissance lente
Chapitre VI – Une proto-industrie urbaine articulée sur l’économie agricole régionale et interrégionale
Chapitre VII – Une proto-industrie dominée et contrôlée par le capitalisme commercial
Chapitre VIII – Structure des marchés et conjoncture économique
• Deuxième sous-partie – L’économie nogentaise aux xixe siècle
Chapitre IX – Déclin proto-industriel et échec de la transition industrielle du Perche d’Eure-et-Loir : aperçu général
Chapitre X – Les symptômes et les facteurs du déclin de la proto-industrie textile
Chapitre XI – L’échec de la transition industrielle textile et la reconversion industrielle à Nogent-le-Rotrou
Troisième partie – La société nogentaise aux xviiie et xixe siècles
Chapitre XII- La société nogentaise au xviiie siècle 333
Chapitre XIII – La société nogentaise au xixe siècle 423
Conclusion
Bibliographie
Documents justificatifs
Tableaux généalogiques
Index des noms de personnes
Index des noms géographiques

Informations complémentaires

Poids 1.030 kg
Dimensions 3.4 × 16 × 24 cm
eget luctus neque. Phasellus at venenatis leo ut ut dolor. fringilla