Promo !

LA FERTÉ-VIDAME ouvrage collectif

AUTEURS : François DUGAS DU VILLARD, Michel LALLEMAND, Gérard MABILLE, Georges POISSON, Philippe SIGURET

Ouvrage de 176 pages, tout en couleur, format 210 x 270 mm,
impression sur papier couché brillant de 135 g.
Couverture pelliculée et reliure cartonnée rigide.

38,00 36,10 TTC

LA FERTÉ-VIDAME ouvrage collectif

Catégorie

Description

Territoire de forêts et d’étangs situé à 120 km à l’ouest de Paris, aux confins de la Normandie et du Thimerais, La Ferté-Vidame est une commune du Perche.

Siège d’un château depuis le Xe siècle, La Ferté-Vidame, dès cette époque, prit une importance particulière comme rempart face à l’invasion des Normands puis, au XIIe siècle, comme défenseur des importantes forges de Beaussart et, enfin, du XIVe au XVIIIe siècle, comme vidamé de Chartres, seigneurie assurant la défense des intérêts temporels de l’évêque.

Au début du XVIIIe siècle, Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, fit édifier des communs – aujourd’hui le petit château – tandis qu’un peu plus tard, en 1766, Jean-Joseph de Laborde, riche financier, banquier de la cour, construisit, aux lieu et place de l’ancienne forteresse médiévale, un véritable palais et aménagea un parc à la française de près de 900 hectares entièrement clos de murs. Démantelé après la Révolution par la sinistre “bande noire”, il ne reste plus du château que des ruines imposantes et du parc les grands alignements à la française, les canaux bordés de balustrades et les vastes pièces d’eau. Seuls ont échappé au vandalisme de l’époque les communs du duc de Saint-Simon.

Au XIXe siècle, le château et le parc, qui faisaient partie du domaine privé du roi Louis-Philippe, firent l’objet de grands travaux ; la révolution de 1848 mit fin à cette vaste entreprise. A partir de cette date, divers propriétaires se succédèrent jusqu’en 1881, date à laquelle la famille Laurent acquit le domaine et le géra pendant près de quarante ans jusqu’en 1918. Entre 1919 et 1945, quelques propriétaires se succédèrent à nouveau, tandis que, le dernier en date, la famille Vieljeux, vendait en 1937 la plus grande partie du domaine à la société des automobiles Citroën qui y installa son centre d’essais.

Le domaine, classé à l’inventaire des Monuments historiques, est, depuis 1991, propriété du département de l’Eure-et-Loir qui en assure la sauvegarde, la mise en valeur et l’ouverture au public.

TABLE DES MATIÈRES

• Des origines au XVIIe siècle
• Les Saint-Simon
• Jean-Joseph de Laborde : un financier entreprenant et visionnaire
• Le château à l’époque de Jean-Joseph de Laborde
• De 1784 à nos jours

Informations complémentaires

Poids 0.880 kg
Dimensions 1.7 × 21.5 × 27.5 cm
Nullam Praesent elit. dolor commodo Sed consectetur