Disparition d'Alain Morin, président des Amis du Perche

Chères Amies et chers Amis du Perche,

   Alain Morin, notre président fédéral vient de nous quitter (mercredi 27 décembre, fin d’après-midi).

Il portait en lui ce qu’il fallait d’indignation. Ces scandales comme il disait petits et grands qui touchaient à la politique locale, l’écologie, la conservation du patrimoine bien sur. Succédant en 1992 à Philippe Siguret, il aura su défendre une idée de l’identité du Perche à la fois traditionnelle et moderne soutenant le développement de l’Ecomusée du Perche, les rénovations patrimoniales, la création du Parc Naturel Régional du Perche entre autres.

Sa formation d’historien et son métier de journaliste le prédisposaient à la curiosité au désir de débusquer l’hypocrisie les faux semblants à la volonté de mettre en valeur les grands moments de notre histoire locale. Les liens tissés avaient rapproché des éléments des forces vives pour créer un festival culturel aux multiples disciplines. Sa connaissance du territoire nous a permis à tous de mieux nous insérer dans la grande aventure des Amis du Perche. Il aura été l’homme de l’édition, le créateur de Pays du Perche (édité pour la 1ère fois en 2004) et la trace laissée des publications nombreuses sera pour tous le lien qui nous unit à sa mémoire. La sorcellerie dans le Perche, son dernier ouvrage faisait le bilan de tant d’années de recherches. À titre posthume son Trésor du parler percheron, son bébé sera réédité.
Souvenons nous d’Alain Morin, président de la Fédération des Amis du Perche.

 

Au nom des administrateurs des différents conseils d’administration,

Alain Brice, président-délégué des Amis du Perche

Elisabeth Gautier-Desvaux, vice-présidente des Amis du Perche

Michel Krecke, président des Amis du Perche d’Eure-et-Loir

Claude de Salvert, présidente des Amis du Perche du Loir-et-Cher et de la Sarthe

Jean-François SUZANNE, président des Amis du Perche de l’Orne

Un temps de recueillement

La cérémonie religieuse aura lieu le vendredi 5 janvier 2024, à 14h30, en l’église de Condé-sur-Huisne (commune nouvelle de Sablons-sur-Huisne).

Les échos de la presse...

Des témoignages....

Je suis touché d'apprendre la mort d'Alain. Nous nous connaissions peu, mais quand il y avait une occasion, rare, de nous rencontrer, il me manifestait une vraie cordialité qui voisinait presque avec de la complicité. Par ailleurs, je savais, bien sûr, le travail et la présence qu'il donnait aux Amis du Perche. Je ne connais personne de son entourage familial proche. Mais vous êtes nombreux à avoir été pour lui comme une grande famille élargie. Aussi j'apprécie de pouvoir partager avec vous qui me lirez les pensées et les sentiments que nous portons en ce moment.

Dans ces moments difficiles, le Pays Bas-Normand, autre société d'histoire ornaise, tient à témoigner sa sympathie aux Amis du Perche et vous assure de sa reconnaissance pour l'action d'Alain Morin à la tête de la fédération des Amis du Perche. Personnellement, j'avais rencontré Alain Morin lors des colloques de 2006 et de 2014( Sur le Perche de 1940 à 1945 puis de 1914 à 1918). Nous vous présentons nos condoléances.

Salut à l'historien, au confrère, à l'ami du Perche ! Plus de 30 ans de présidence de la fédération des Amis du Perche! Une grande figure du régionalisme.

Un passionné s'en est parti. J'avais travaillé à l'époque dans la presse régionale avec Alain qui est sans doute l'une des grandes chevilles ouvrières de la découverte du Perche par un public toujours plus nombreux. Il avait le Perche dans le coeur ! Repose en paix mon ami !

Une grande tristesse en apprenant le décès d’Alain Morin ! Un très bon président de la Fédération des Amis du Perche et une figure incontournable. Un homme du journalisme, d’histoire avec une bonne culture générale et un sens du management que nous allons regretter ! Qu’il repose en paix.

Je suis peiné, c’était un ami et une vieille connaissance. Par la vivacité de son caractère, la force de ses convictions, il ne laissait personne indifférent. Il avait des opinions solides, tranchées, nourries à l’histoire du Perche. Il était convaincu qu’il fallait se battre pour défendre et promouvoir l’identité du Perche et il était capable d’entraîner beaucoup de personnes derrière lui.

Alain Morin était un homme d’engagement, de caractère et de grande culture. Il se fendait de coups de gueule homériques pour la défense du patrimoine, dans L’Écho Républicain de campagnes de presse nourries et efficaces. Je le revois, en 1994, devant la cheminée d’une salle à Sainte-Gauburge, j’avais 10 ans. Il avait dit : “Je me veux percheron et je suis fier de l’être” et m’avait dédicacé un Guide du Perche que j’ai toujours dans ma bibliothèque. Il avait à cœur de transmettre sa passion, de pérenniser le financement des Amis du Perche. Jusqu’au bout, il s’est mobilisé. Son décès est une grande tristesse, c’est une grande perte.

Beaucoup de tristesse… Alain aimait et savait faire aimer le Perche auquel il était depuis toujours si attaché.

Adieu Alain, je suis fier d'avoir été ton ami. Tu as marqué notre belle Province, le Perche.

Beaucoup de peine. Il était attachant et tellement enjoué, entier, je l’aimais beaucoup…

Alain, Tes encouragements, ton aide, tes suggestions et ta présence (en conseil d’administration, en assemblée générale) furent toujours précieux. Avec ton soutien et ton cap à suivre, nous avons pu œuvrer dans la préservation du patrimoine , de notre environnement, du Perche. Adieu cher président, cher ami, Au nom des administrateurs

Page créée le 29 décembre 2023, mise à jour le 1er janvier 2024.